GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 12 Octobre
Samedi 13 Octobre
Dimanche 14 Octobre
Lundi 15 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 17 Octobre
Jeudi 18 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    En Chine, Merkel plaide pour une meilleure réciprocité commerciale

    media Angela Merkel était à l'académie de sciences à Pékin, ce dimanche 12 juin avant de se rendre à Nanjing. REUTERS/Kim Kyung-Hoon

    La chancelière allemande est en Chine depuis ce dimanche pour participer aux quatrièmes consultations gouvernementales germano-chinoises. Des discussions qui ont débuté dans une atmosphère plus tendue que dans le passé. Angela Merkel a évoqué le nécessaire respect de l'Etat de droit et critiqué les difficultés faites aux ONG. La chancelière a aussi évoqué un dossier sensible et qui suscite des discussions en Allemagne, à savoir la volonté d'un investisseur chinois de reprendre la PME Kuka, spécialiste en robotique, un secteur économique stratégique en Allemagne.

    Avec notre correspondant à Berlin,  Pascal Thibaut

    « Personne n'a intérêt à ce que des guerres commerciales d'ampleur soient déclenchées. Pour les éviter, nous devons parler ouvertement des problèmes existants ». A l'université de Nanjing, Angela Merkel a évoqué le rachat discuté du fabricant allemand de robots Kuka par la société chinoise Midea, ouvertement critiqué par le vice-chancelier et ministre de l'Economie Sigmar Gabriel.

    Angela Merkel a plaidé sur place pour une meilleure réciprocité, en clair, pour une plus grande ouverture du marché chinois pour les étrangers. Trente-six entreprises allemandes ont été reprises par des sociétés chinoises l'an dernier. Leurs investissements ont triplé depuis le début de la décennie.

    →  A (RE) REECOUTER : l'émission Aujourd'hui l'économie, Les Chinois à l’assaut de l’Europe

    Le rachat de firmes en difficulté à nouveau en bonne santé a donné une bonne image à ces opérations dans les milieux industriels et syndicaux. Mais leur montée en puissance et les investissements dans des secteurs stratégiques comme la robotique suscitent des craintes en Allemagne.

    Les efforts du gouvernement allemand pour trouver un repreneur national de Kuka n'ont pour l'instant pas abouti.

    → A (RE) LIRE : La Chine passe à la vitesse supérieure en Europe

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.