GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Aujourd'hui
Dimanche 25 Août
Lundi 26 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Meurtres au Bangladesh: 100000 religieux signent une fatwa contre le terrorisme

    media Prière du vendredi à la mosquée de Dacca (Bangladesh), le 17 juin 2016. STR / AFP

    Au Bangladesh, 100 000 religieux et théologiens musulmans ont signé une fatwa condamnant le terrorisme et qui sera rendue publique ce samedi à Dacca. Cela fait plusieurs mois que le Conseil du clergé local prépare le texte et le fait circuler pour lutter contre la radicalisation d'une partie des fidèles. Depuis trois ans, une cinquantaine de militants laïcs, ainsi que des hindous et des chrétiens ont été assassinés par des islamistes. Des actes régulièrement revendiqués par l'Etat islamique et al-Qaïda.

    Est-ce qu'un suicide terroriste peut servir à devenir un martyr ? Peut-on attaquer des lieux de cultes non musulmans ? Dix questions de la sorte ont servi de base de réflexion aux oulémas bangladais. Trois-cents d'entre eux y ont répondu en se basant sur le Coran, afin de rédiger cette fatwa condamnant le terrorisme, publiée ce samedi, et signée par 100 000 théologiens.

    L'objectif est de diffuser ensuite ce message de paix dans les écoles coraniques afin d'influencer les étudiants radicalisés. Et de le propager sur les médias sociaux afin de contrer la politique de recrutement en ligne menée par les groupes jihadistes, de plus en plus efficace au Bangladesh et mal combattue par la police.

    Une source journalistique à Dacca soupçonne cependant le gouvernement de guider cette opération de communication pour voiler la montée de l'extrémisme. Le secrétaire général du Conseil religieux dément, mais demande l'aide des autorités pour relayer cette fatwa. Un travail collectif nécessaire pour réussir à atteindre et déradicaliser les poches les plus extrémistes.

    Re-(lire) : Bangladesh: un étudiant bangladais défendant la laïcité assassiné

                    Bangladesh: un dignitaire soufi retrouvé assassiné

                    Bangladesh: le groupe EI revendique le meurtre d'un tailleur hindou   

                   

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.