GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 19 Février
Mercredi 20 Février
Jeudi 21 Février
Vendredi 22 Février
Aujourd'hui
Dimanche 24 Février
Lundi 25 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Inde: Irom Sharmila va cesser sa grève de la faim pour entrer en politique

    media Celle que l'on surnomme la Dame de fer du Manipur, Irom Sharmila, ici le 28 mai 2014. AFP PHOTO/ Chandan KHANNA /FILES

    En Inde, Irom Sharmila, surnommée la Dame de fer du Manipur, a annoncé mardi 26 juillet qu'elle allait arrêter sa grève de la faim contre la loi martiale dans ce petit Etat du nord-est du pays. Cette femme de 44 ans était devenue le symbole tragique du combat contre l'impunité dont bénéficient les forces armées dans la région.

    Avec notre correspondant à New Delhi, Antoine Guinard

    Cela faisait plus de dix ans qu'elle était hospitalisée et nourrie de force par voie nasale. Le visage affaibli d'Irom Sharmila Chanu, barré d'un tube éternellement rattaché à sa narine droite est devenu un symbole de la lutte contre l'AFSPA au Manipur au fil des années.

    Cette loi draconienne, en place depuis 1958, autorise les forces armées indiennes, omniprésentes dans cet Etat en proie à une rébellion séparatiste, d'arrêter et parfois même d'abattre des civils en toute impunité. De nombreux défenseurs des droits de l'homme demandent sa révocation depuis des dizaines d'années, alors que les atrocités commises par les militaires indiens se sont multipliées.

    Irom Sharmila a annoncé mardi qu'elle mettrait fin à son jeûne le 9 août prochain afin de se présenter aux élections au Manipur en tant que candidate indépendante. Une décision qui a surpris tout le monde en Inde, y compris sa famille et ses proches. Elle avait entamé sa grève de la faim à l'âge de 28 ans, en novembre 2000, après le massacre de dix civils par l'armée dans sa région natale. Irom Sharmila change aujourd'hui de stratégie face à l'immobilisme de New Delhi, mais poursuit plus que jamais son combat pour l'abolition de l'AFSPA.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.