GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 11 Août
Dimanche 12 Août
Lundi 13 Août
Mardi 14 Août
Aujourd'hui
Jeudi 16 Août
Vendredi 17 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Viaduc autoroutier effondré à Gênes: les sauveteurs ont travaillé toute la nuit, bilan encore provisoire de 35 morts (médias)
    • Le président russe Vladimir Poutine se déclare prêt à rencontrer le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un (KCNA)
    • Ankara annonce l'augmentation des tarifs douaniers de plusieurs produits américains (journal officiel)
    Asie-Pacifique

    Corée du Nord: une appli de messagerie internet autorisée pour les entreprises

    media Kim Jong-un est l'un des rares nord-coréens à pouvoir accéder au web... KNS / KCNA / AFP

    La Corée du Nord aurait autorisé ses entreprises, qui font du commerce avec la Chine, à utiliser une application de messagerie internet pour les aider à faire des affaires. Une nouvelle étonnante pour ce pays qui coupe sa population de toute information venant de l’extérieur. En Corée du Nord, l’accès au web est réservé aux plus hautes classes de l’élite dirigeante.

    Cette application de messagerie s’appelle Sae Byeol, soit « Nouvelle Star », selon le site d’information spécialisé sud-coréen Daily NK, qui a révélé son existence. Elle a été développée par la Corée du Nord à l’intention de ses hommes d’affaires qui font du commerce avec la Chine.

    Sae Byeol permet d’échanger des messages écrits, des photos, des enregistrements. L’application a besoin d’Internet pour fonctionner, mais son existence ne signifie pas pour autant que les Nord-Coréens ont soudainement accès à la Toile. Ses rares utilisateurs ne sont autorisés qu’à discuter affaires avec leurs partenaires commerciaux étrangers. Le département de la Sécurité de l’Etat surveillerait en permanence les conversations en ligne afin de s’assurer qu’elles restent strictement professionnelles, assure le site Daily NK.

    L’isolement complet nuit aux activités commerciales nord-coréennes

    La Corée du Nord est accablée de sanctions et a donc besoin de devises. Elle se rend compte que l’isolement complet, notamment numérique, dans lequel elle s’enferme, nuit à ses activités commerciales.

    Un homme d’affaires nord-coréen interviewé par le site assure que cette appli lui permet d’échanger des informations sur les prix du marché et des photos de produits avec ses partenaires chinois. Ce qui est plus simple par internet que par téléphone.
    L’appli est donc un moyen pour le régime d’autoriser des échanges en ligne qui lui sont bénéfiques, tout en continuant à interdire formellement à sa population le moindre accès à des informations venues de l’étranger.

    La Corée du Sud, qui a révélé l’existence de cette application guette le moindre signe d’ouverture du voisin du Nord, notamment sur la Toile. En juillet, une télévision sud-coréenne a par exemple affirmé que le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un aurait autorisé chaque organisation officielle à accéder à internet pour « se familiariser avec les tendances mondiales et préparer le futur ». Mais beaucoup d’analystes ont émis de sérieux doutes quant à la validité de cette information.

    Par contre, l’existence de cette nouvelle appli de messagerie, Sae Byeol, a elle été confirmée à travers de multiples entretiens par le Daily NK, un média en ligne respecté qui dispose d’informations obtenues grâce à un réseau de sources à travers toute la Corée du Nord.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.