GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Aujourd'hui
Lundi 19 Novembre
Mardi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Vol MH370: l'heure de l'impact désormais connue selon des experts

    media Des experts australiens et malaisiens examinent les débris du boeing 777 de la Malaysia Airlines disparu le 8 mars 2014 avec 239 personnes à bord. Australian Transport Safety Bureau/Handout via REUTERS

    Deux ans et demi après sa disparition, le mystère du vol MH370 de la Malaysia Airlines disparu avec 239 personnes à bord est toujours aussi épais. Les enquêteurs progressent tout de même à partir des maigres indices à leur disposition pour retracer le fil des événements. Des scientifiques du ministère australien de la Défense indiquent en effet avoir réussi à déterminer l'heure exacte où l'avion s'est abîmé.

    Ce n'est qu'avec quelques débris et données satellites obtenues dans les derniers instants que les enquêteurs essaient de comprendre ce qui est arrivé au vol MH370 le 8 mars 2014.

    C'est en utilisant les messages automatiques envoyés par l'avion à un satellite que des scientifiques australiens affirment avoir réussi à déterminer l'heure exacte de l'impact dans l'océan : 8h09, le jour suivant.

    Cette précision est doublement importante, elle permet en premier lieu de reconstituer une partie du scénario : une extinction des moteurs de l'engin, faute de carburant, suivie d'une alternance entre phases de chute libre et phases où l'avion avait suffisamment de vitesse pour planer avant de chuter à nouveau.

    Connaître l'heure exacte de l'impact permet également de confirmer que la zone de recherche définie est bien la bonne : 120 000 kilomètres carrés dans l'océan Indien.

    Cependant, la possibilité que l'avion se soit abîmé plus au sud n'est toujours pas exclue formellement. Un flaperon de l'engin avait été retrouvé emporté par le courant sur une plage de l'île de La Réunion. Son analyse semble indiquer que les volets de l'appareil étaient déployés et donc qu'un pilote aurait pu se trouver aux commandes pour le faire planer jusqu'au dernier instant en dehors de la zone de recherche. Des recherches qui vont d'ailleurs bientôt s'arrêter faute de résultats.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.