GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Hong Kong: trois étudiants de la «révolte des parapluies» échappent à la prison

    media De gauche à droite, les leaders étudiants Joshua Wong, Nathan Law et Alex Chow, jugés pour leur rôle dans la mobilisation «Occupy Central» à Hong Kong, le 15 août 2016. REUTERS/Bobby Yip

    Trois étudiants, figures de la « révolte des parapluies », qui avait plongé Hong Kong à l'automne 2014 dans sa plus grave crise politique, ont échappé ce lundi 15 août 2016 à la prison ferme. La justice hongkongaise a condamné Joshua Wong et deux autres leaders étudiants du mouvement de contestation démocratique à des travaux d'intérêt général, reconnaissant le caractère politique de leur action.

    Ils encouraient jusqu'à deux ans de prison ferme. Finalement, pour Joshua Wong, 19 ans, ce sera 80 heures de travaux d'intérêt général. Nathan Law, 23 ans, en aura 120. Ce dernier répondait du chef d'inculpation le plus grave : « incitation à un rassemblement illégal ».

    Alex Chow, âgé de 25 ans, a été quant à lui condamné à trois semaines de prison pour avoir contribué au mouvement pro-démocratie. Mais il a obtenu un sursis afin de pouvoir réaliser son projet d'études à l'étranger.

    La juge a pris en compte le fait qu'aucun des prévenus n'avait d'antécédent judiciaire. Elle a considéré qu'il ne s'agissait pas d'une affaire criminelle ordinaire et que les motivations des militants étaient politiques et sociales.

    En juillet dernier, les trois étudiants avaient été reconnus coupables pour leur rôle dans un rassemblement organisé en septembre 2014, et qui a servi de déclencheur à la « révolte des parapluies ».

    Le mouvement avait mobilisé des dizaines de milliers de manifestants pendant 79 jours, paralysant des quartiers entiers de Hong Kong. Ces manifestations pacifiques hostiles au joug de Pékin réclamaient l'instauration d'un régime démocratique plein et entier dans l'ancienne possession britannique rétrocédée à la Chine en 1997.

    De gauche à droite, Joshua Wong, Nathan Law et Alex Chow peu avant l'énoncé du verdict dans leur procès, le 15 août 2016 à Hong Kong. REUTERS/Bobby Yip

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.