GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Julian Assange inculpé aux Etats-Unis (WikiLeaks)
    • Défense: les Etats-Unis vont réduire de 10% le nombre de leurs soldats en Afrique (porte-parole)
    • Le «génocide» khmer rouge reconnu pour la première fois par le tribunal international
    • Incendie en Californie: le bilan s'alourdit à 63 morts et plus de 600 personnes portées disparues (shérif)
    • Une toile de Hockney vendue 90,3 millions de dollars, record pour un artiste vivant
    Asie-Pacifique

    Afghanistan: attaque contre l'université américaine de Kaboul

    media Des hommes se dirigent vers une ambulance après avoir été sauvés d'une attaque menée contre l'Université américaine de Kaboul, le 24 août 2016. REUTERS/Mohammad Ismail

    Dix heures après le début de l'attaque contre l'Université américaine de Kaboul, l'offensive a pris fin à l'aube, ce jeudi 25 août. Au moins neuf personnes ont été tuées et 26 autres blessées dans l'attaque. Jusqu'ici, aucune revendication n'a été émise.

    « Nous avons terminé notre opération. Deux assaillants ont été abattus », a déclaré ce jeudi matin à l'AFP Fraidoun Obaidi, chef de la police judiciaire de Kaboul, sans toutefois préciser le nombre de victimes de l'attaque.L'Université américaine d'Afghanistan à Kaboul a été la cible ce mercredi 24 août d'une attaque qui a fait au moins neuf morts et 26 blessés, selon un dernier bilan.

    Mercredi soir, des étudiants, dont certains enfermés à l'intérieur du bâtiment, faisaient état d'explosions et de tirs sur Twitter. Des conseillers américains de la mission Resolute Support ont aidé les Afghans à stopper cette attaque, selon un responsable qui s'exprimait sous couvert d'anonymat.

    pas de revendication

    Aucun groupe n'a revendiqué jusque là cette attaque, qui intervient deux semaines après l'enlèvement de deux enseignants de l'université, un Australien et un Américain.
    Les deux professeurs ont été kidnappés par des hommes armés en uniforme dans la soirée du 8 août en plein centre de Kaboul, le dernier enlèvement en date ciblant des étrangers.

    Selon un journaliste indépendant, Mustafa Kazemi, l'attaque s'est terminée par la mort des assaillants, annoncée par la police. Les étudiants seraient désormais en sécurité. Massoud Hossaini, photographe d'Associated Press et lauréat du prix Pulitzer, pris au piège dans les locaux pendant l'attaque, serait également blessé.

    Un autre journaliste, correspondant pour la chaîne américaine CBS, raconte s'être échappé avec certains de ses amis et des enseignants de l'université prisonniers dans l'enceinte de l'université.

    Un hôpital géré par une organisation italienne à Kaboul a indiqué avoir reçu au moins cinq personnes blessées dans l'attaque de l'Université. Des dizaines de soldats ont rapidement encerclé le campus, habituellement bondé d'étudiants le soir, car nombre d'entre eux travaillent et suivent des cours du soir à temps partiel à l'université.

    Protection permanente

    La direction de cet établissement d'élite, qui a ouvert ses portes en 2006 et accueille actuellement plus de 1 700 élèves, n'était pas joignable dans l'immédiat.

    L'université américaine d'Afghanistan (AUAF), qui entretient plusieurs partenariats et programmes d'échanges avec de prestigieuses universités aux Etats-Unis comme Georgetown, Stanford et l'Université de Californie, se présente comme « la seule université privée, à but non lucratif, non partisane et mixte d'Afghanistan », République islamique où hommes et femmes sont habituellement séparés.

    Le ministère de l'Intérieur avait indiqué au début du mois que son campus était protégé en permanence par quelque 70 membres des forces de sécurité.

    (Avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.