GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 13 Janvier
Dimanche 14 Janvier
Lundi 15 Janvier
Mardi 16 Janvier
Aujourd'hui
Jeudi 18 Janvier
Vendredi 19 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Afghanistan: l'attaque contre l'université américaine à Kaboul a fait douze morts

    media Des policiers afghans sont présents sur le lieu de l'attaque, le 24 août 2016. REUTERS/Omar Sobhani

    Sept étudiants, trois policiers et deux gardes ont été tués lors d'une attaque contre l'université américaine d'Afghanistan à Kaboul qui a duré plus de dix heures dans la nuit de mercredi 24 à jeudi 25 août, pendant lesquelles des étudiants ont lancé de poignants appels à l'aide.

    Explosions et fusillade ont retenti sur le campus en début de soirée, ce mercredi 24 août, à l'heure où de nombreux étudiants s'y trouvaient pour assister à des cours du soir, une pratique fréquente en Afghanistan où nombre d'étudiants sont également salariés.

    L'assaut a pris fin à l'aube ce jeudi 25 août. Le ministère de l'Intérieur a annoncé qu'au moins trois policiers, sept étudiants et deux gardes avaient été tués, et 45 autres étudiants et enseignants blessés. L'attaque contre ce prestigieux établissement qui accueille 1 700 étudiants n'a pas été revendiquée pour l'heure. Deux de ses professeurs, un Australien et un Américain, avaient déjà été enlevés au début du mois, sans que leur rapt ne soit revendiqué non plus.

    « Nous avons terminé notre opération. Deux assaillants ont été abattus », a déclaré, jeudi, Fraidoun Obaidi, chef de la police judiciaire de Kaboul. Le nombre d'attaquants reste néanmoins encore peu clair. Des centaines d'étudiants ont été évacués pendant la nuit, a ajouté le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Sediq Sediqqi. Dès les débuts de l'attaque, nombre d'étudiants avaient émis des messages de détresse sur Twitter. Parmi eux Massoud Hossaini, photographe de l'agence de presse américaine Associated Press, qui aurait ensuite réussi à s'échapper avec d'autres étudiants.

    « #AUAF attaquée. Des amis et moi nous sommes échappés, plusieurs autres amis et des enseignants sont coincés dedans », a ainsi tweeté le journaliste Ahmad Mukhtar. L'armée afghane, assistée par des conseillers militaires membres de la coalition internationale dirigée par les Américains, a rapidement encerclé le campus.
    Washington a condamné l'attaque « dans les termes les plus forts ».

    Cette nouvelle attaque d'ampleur en plein Kaboul intervient alors que les rebelles talibans sont à l'offensive dans tout le pays contre le gouvernement soutenu par les Occidentaux. Les forces afghanes soutenues par l'armée américaine tentent de repousser les insurgés islamistes qui s'approchent de Lashkar Gah, capitale de la province du Helmand. Les combats s'intensifient dans cette zone du sud de l'Afghanistan, où un soldat américain a été tué par un engin explosif artisanal mardi 23 août.

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.