GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
Aujourd'hui
Lundi 26 Août
Mardi 27 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Inde: l'un des plus grands mausolées musulmans autorisé aux femmes

    media Le mausolée du saint Haji Ali, un des plus emblématiques de l'Inde, situé sur un îlot près de Bombay, le 9 décembre 2015. PUNIT PARANJPE / AFP

    La haute cour de Bombay vient d'autoriser les femmes à pénétrer dans l'un des mausolées musulmans de Bombay les plus vénérés d'Inde, un lieu où elles étaient jusqu'à présent proscrites, sous prétexte qu'elles seraient impures. La justice indienne a considéré qu'il n'y avait aucune base religieuse à une telle discrimination. Cette décision s'inscrit dans un mouvement général de lutte contre ce genre de discrimination dans tous les lieux religieux indiens.

    Avec notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis

    C'est le mausolée musulman le plus emblématique de Bombay. Depuis quatre ans, les responsables du lieu ont décidé d'interdire les femmes en âge d'avoir des règles d'y entrer. Ceci afin, disent-ils, de ne pas souiller la tombe du saint Haji Ali qui s'y trouve.

    Un groupe de militantes musulmanes a contesté cette règle devant la cour d'appel de Bombay, qui leur a donné raison. « Si je suis musulmane, je dois croire aux valeurs de justice et d'égalité, sinon je remets en cause cette appartenance. Ces valeurs centrales sont en train d'être perdues à cause de la montée du conservatisme religieux, dans l'islam, mais aussi dans d'autres religions. Cette décision nous permet de restaurer ces valeurs », estime Noorjehan Niaz, l’une des plaignantes

    Les autorités s'immiscent rarement dans les pratiques religieuses en Inde. Mais cette fois, les magistrats ont jugé que cette discrimination était inconstitutionnelle et surtout, qu'il n'y avait aucune preuve qu'elle était dictée par le Coran.

    Les gestionnaires du mausolée vont faire appel auprès de la Cour suprême, mais les militantes se réjouissent déjà de cette nouvelle victoire. Il y a quatre mois, d'autres croyantes ont brisé une discrimination similaire : c'était dans un sanctuaire hindou de la région de Bombay, où il leur était interdit d'entrer depuis plus de 400 ans.

    A (re) lire → Inde: les réseaux sociaux dénoncent les discriminations religieuses

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.