GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
Dimanche 23 Septembre
Lundi 24 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 26 Septembre
Jeudi 27 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Afghanistan: les locaux d’une ONG pris pour cible à Kaboul

    media Un soldat monte la garde sur les lieux d'un attentat à Kaboul, Afghanistan, le 6 septembre 2016. REUTERS/Mohammad Ismail

    Les forces afghanes ont mis fin, ce mardi, à l'attaque d'une organisation caritative au centre de Kaboul au cours de laquelle au moins une personne a été tuée ; il s'agit du troisième attentat à secouer la capitale afghane en moins de 24 heures. Au total, près de 25 personnes ont perdu la vie dans ces attaques.

    Il était environ 23 heures, lundi soir, lorsqu’une énorme explosion a retentit dans le quartier Share Naw au centre de Kaboul. Une déflagration suivie par une fusillade. Au moins deux assaillants auraient tenté d’infiltrer un bâtiment abritant l’ONG Care, Pamlarena en langue pachtoune. Selon la police, tous les assaillants ont été tués aux termes d’une intervention qui a duré près de 7 heures.

    Les images prises au lever du jour et diffusées sur les réseaux sociaux ce mardi montrent un paysage de désolation. Gravats et morceaux de taule tels des feuilles mortes dans l’accès principal, imposant cratère à l’entrée et façade défigurée : la voiture piégée a semble-t-il soufflé toutes les fenêtres du bâtiment.

    « Dix étrangers sauvés »

    Les bureaux de l’organisation caritative sont situés près de locaux appartenant aux forces de l’ordre. « Quarante-deux personnes dont dix étrangers ont été sauvés » a indiqué sur twitter le porte-parole du ministère de l’intérieur. Ils faisaient probablement partie des civils évacués de ce quartier huppé du centre de la capitale afghane ce matin à l’aube.

    « L’ensemble de nos personnels est sain et sauf » a confirmé de son côté l’ONG dans un communiqué. Cette attaque en pleine nuit succède à une double attaque qui a visé plus tôt dans la journée le ministère de la Défense. L'assaut violent, dans la nuit de lundi à mardi, par un groupe armé, de l'ONG Care International à Kaboul « visait délibérément des civils et constitue un crime de guerre », a estimé ce mardi l'organisation Amnesty International.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.