GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Avril
Samedi 20 Avril
Dimanche 21 Avril
Lundi 22 Avril
Aujourd'hui
Mercredi 24 Avril
Jeudi 25 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Problème d'accès à l'eau en Inde: Bangalore paralysée par une grève générale

    media Un motard traverse une route vide à Bangalore, paralysée par une grève générale, ce 9 septembre 2016. REUTERS/Abhishek N. Chinnappa

    Bangalore et une grande partie de l'Etat du Karnataka, dont la ville est la capitale, était à l'arrêt vendredi 9 septembre suite à un appel à la grève générale lancé par des organisations politiques et paysannes. La raison : la Cour suprême a ordonné, il y a trois jours, le partage d'une partie des eaux de la rivière qui naît dans cet Etat avec celui voisin du Tamil Nadu. Cette région entière du sud de l'Inde souffre d'un déficit de précipitations et les paysans des deux Etats affirment qu'ils n'ont pas assez d'eau pour leurs champs.

    Avec notre correspondant à New Delhi Sébastien Farcis

    Les rideaux des magasins étaient baissés dans les rues de Bangalore, les bus et taxis en grève, des voyageurs obligés de dormir dans l'aéroport. La troisième ville la plus peuplée d'Inde était à l'arrêt ce vendredi. Un mouvement lancé par les organisations paysannes et suivi par l'administration et une partie des entreprises informatiques de la « Silicon Valley indienne ».

    Cet affrontement entre l'Etat du Karnataka, où se trouve Bangalore, et son voisin du Tamil Nadu, dure depuis des années pour le partage du fleuve Cauvery, qui naît dans le premier Etat et s'écoule vers le second. Plusieurs années de faibles pluies ont poussé le Karnataka à retenir une partie de ses eaux.

    Un comité de conciliation a été mis en place il y a trois ans mais a échoué à régler ce différend, et la Cour suprême vient finalement d'imposer un plus large partage. La situation semble à présent explosive et le chef du gouvernement du Karnataka a écrit au Premier ministre pour lui demander d'organiser une nouvelle médiation.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.