GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Inde: Narendra Modi s’entretient avec les chefs des forces armées du pays

    media Le Premier ministre indien Narendra Modi (ici à Mexico, le 8 juin 2016) a accusé samedi le Pakistan d’«exporter des terroristes». REUTERS/Edgard Garrido

    Le Premier ministre indien Narendra Modi a rencontré les chefs des différents services des forces armées, ce samedi 24 septembre 2016, afin d'évaluer les besoins sécuritaires de l'Inde. Cette réunion survient moins d'une semaine après un attentat contre une base militaire indienne, imputé à un groupe terroriste pakistanais, qui a fait 18 morts au Cachemire indien. La tension est à son paroxysme entre Islamabad et New Delhi alors que la rhétorique guerrière monte en puissance des deux côtés de la frontière.

    Avec notre correspondant à New Delhi,  Antoine Guinard

    La teneur de la réunion n'a pas été divulguée, mais l'attentat contre la base d'Uri au Cachemire était sans nul doute au cœur des discussions ce samedi. Narendra Modi s'est entretenu à sa résidence avec les chefs de l'armée de terre, de l'armée de l'air et le vice-amiral de la marine indienne, en compagnie de son conseiller à la sécurité nationale.

    Selon la presse indienne, M. Modi aurait évalué les stratégies envisageables pour lutter contre l'infiltration de groupes terroristes et « de répondre de manière efficace au soutien du gouvernement pakistanais envers les organisations terroristes opérant sur le sol indien ».

    En janvier déjà, une attaque menée par un commando terroriste pakistanais avait fait huit morts dans une base militaire indienne située à la frontière. L'attentat contre la base d'Uri dimanche dernier a relancé la possibilité d'une nouvelle guerre entre les deux puissances nucléaires, alors que la propagande belliqueuse fait rage en Inde comme au Pakistan.

    Le Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif a accusé jeudi l'Inde d'avoir renforcé massivement sa présence militaire à la frontière. Son homologue indien a, lui, accusé de nouveau ce samedi Islamabad, ce samedi, d'exporter le terrorisme et a promis de mener une campagne pour isoler le Pakistan sur la scène internationale.

    A (re) lire → Cachemire : histoire d'un territoire déchiré en 12 dates

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.