GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 15 Juin
Samedi 16 Juin
Dimanche 17 Juin
Lundi 18 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 20 Juin
Jeudi 21 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Mondial 2018: l'Egypte quasiment éliminée après sa défaite face à la Russie 1-3 dans le groupe A
    Dernières infos
    • «Les prix élevés du pétrole sont causés par Trump» (ministre iranien du Pétrole)
    • Le Canada est «interloqué» par la séparation des familles de migrants aux Etats-Unis (ministre)
    • Le Mexique condamne la «cruelle et inhumaine» séparation des familles de migrants aux Etats-Unis (ministre)
    • Mondial 2018: le Sénégal décroche la première victoire africaine en battant la Pologne 2-1 dans le groupe H
    • France: la croissance devrait ralentir à 1,7% en 2018, selon l'Insee
    • Macron et Merkel veulent un accord sur le retour des migrants dans le pays d'entrée de l'UE
    Asie-Pacifique

    La Chine met en service le plus grand télescope du monde

    media Avec ses 500 mètres de diamètre, FAST est de loin le plus grand télescope du monde. STR / AFP

    La Chine a mis ce dimanche en service le plus grand télescope du monde dans la province de Guizhou (sud-ouest). D’un diamètre de 500 mètres, cet outil d’observation pourra capter des signaux dans des coins très reculés de l’Univers. Pékin espère pouvoir ainsi trouver des signes de vie extraterrestre.

    Le plus grand radiotélescope du monde est entré en service ce dimanche dans le sud-ouest de la Chine, dans le cadre d'un projet faramineux dont l'ambition est, selon Pékin, de détecter une vie intelligente extraterrestre. Appelé par les scientifiques « Five-hundred-metre Aperture Spherical Radio Telescope » (FAST), le télescope a commencé à fonctionner vers midi, a annoncé l'agence Chine nouvelle. Son inauguration officielle doit avoir lieu vendredi prochain 30 septembre.

    Ce gigantesque outil, qui présente une ouverture sphérique d'un diamètre de 500 mètres, couvrant une surface équivalente à 30 terrains de football, est installé dans une zone rurale de la province du Guizhou, entre trois collines karstiques. Avec sa grande coupole miroir composée de 4 450 panneaux, FAST va avoir la capacité de capter des signaux venus des coins les plus reculés de l’Univers.

    A la recherche de signaux extraterrestres

    L'installation, dont la construction avait commencé en mars 2011, a coûté 1,2 milliard de yuans (165 millions d'euros) et dépasse nettement les 305 mètres du radiotélescope d'Arecibo, situé à Porto Rico. Créé en 1963, ce dernier a permis de nombreuses découvertes comme celle de la première étoile à neutrons ou de la première image directe d’un astéroïde. Compte tenu de sa taille gigantesque, FAST ne pourra sans doute pas fonctionner au mieux de ses capacités avant trois ans, le temps qu’il faut pour procéder à tous les tests nécessaires et à affiner tous les réglages.

    VIDEO : Un téléscope aux dimensions pharaoniques (source : YouTube)

    Le directeur général de la Société chinoise d'astronomie, Wu Xiangping, avait déclaré l'an passé à Chine nouvelle que le haut degré de sensibilité du FAST allait « aider à rechercher de la vie intelligente en dehors de notre galaxie ». Près de 10 000 habitants résidant dans un rayon de cinq kilomètres autour du dispositif d'écoute ont été réinstallés plus loin pour laisser place au télescope. Des centaines de milliers de Chinois ont dans le passé été déplacés contre leur gré pour laisser le champ libre à de vastes projets d'infrastructures comme des barrages et des canaux.

    Voilà maintenant plusieurs années que Pékin augmente ses investissements dans l'astronomie, tout en accélérant son programme d'exploration spatiale à coups de milliards d'euros, avec l'ambition d'installer une station permanente en orbite avant 2020, et à terme d'envoyer un homme sur la Lune. Le mois dernier, les Chinois ont lancé leur premier satellite quantique, technologie qui permet de mettre en service un système de communications cryptées a priori inviolable.

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.