GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Aujourd'hui
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Afghanistan: les talibans lancent un assaut sur Kunduz

    media Des policiers afghans dans la ville de Kunduz en Afghanistan, le 3 octobre 2016. REUTERS/Nasir Wakif

    Les talibans ont lancé, ce lundi, un assaut coordonné contre Kunduz, grande ville du nord de l’Afghanistan, à la veille d'une conférence de donateurs à Bruxelles. Les combattants marquent ainsi le premier anniversaire de leur brève prise de contrôle de la seule capitale provinciale tombée entre leurs mains depuis la chute de leur régime en 2001.

    Selon un correspondant de l'AFP présent à Kunduz, « l'attaque a commencé lundi vers trois heures [22h30 TU dimanche] à partir des entrées sud et est » et les combats, « intenses », se poursuivaient dans la matinée. L'attaque était apparemment bien préparée, avec quatre colonnes de combattants convergeant simultanément vers le centre.

    Le ministère de l'Intérieur assurait dans la matinée que « cette attaque coordonnée des talibans a été repoussée par les forces de police, même si des combats se poursuivent en différents points de la ville ». Le porte-parole du gouverneur de Kunduz, Mahmood Danish, précise : « Les combats continuent tout autour [de la ville], notamment près de l'hôpital. »

    Les talibans réclament le départ des forces étrangères

    Un porte-parole des talibans a revendiqué cette attaque « dans le cadre de l'offensive Omari » lancée depuis le printemps, du nom de l'ancien leader, le Mollah Omar. Les insurgés réclament le départ des forces étrangères et la fin de toute intervention occidentale dans « l'émirat islamique d'Afghanistan », qu'ils assimilent à une « occupation coloniale ».

    L’assaut a également été lancé à la veille d’une conférence de donateurs à Bruxelles, où plus de 70 pays doivent évaluer l'aide financière à apporter au pays d'ici 2020, avec l'objectif avoué d'empêcher l'effondrement du pays. Mais pour les talibans, celle-ci vise « une fois encore à remplir les poches des donateurs étrangers et de leurs partenaires sans apporter la moindre amélioration au quotidien des citoyens ordinaires ».

    (Avec AFP)
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.