GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 24 Juillet
Jeudi 25 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Ségrégation: les femmes privées de smartphones en Inde

    media En Inde, les femmes ont 36 % moins de chance que les hommes de posséder un smatphone. Xavier Arnau/Getty Images

    Les femmes en Inde sont systématiquement exclues du web et de l’usage des smartphones, dénonce un rapport de la GSM Association représentant 850 opérateurs de téléphonie mobile à travers 218 pays du monde.

    Les géants du net et les grands opérateurs télécoms de la planète rivalisent d’imagination pour offrir un accès équitable sur ordinateur ou par smartphone, à plus d’un milliard 300 millions d’Indiens. La dernière étude de la GSMA, intitulée Connected Women, vient de révéler l’écart abyssal du nombre de téléphones portables qui existe entre les hommes et les femmes en Inde. Du côté des smartphones, le masculin l’emporte haut la main. 

    Le smartphone, nouvel objet de discrimination

    Ces messieurs seraient 114 millions de plus que les femmes à posséder un mobile, selon le rapport. Des chiffres éloquents, qui démontrent également que le portable, censé être source de progrès pour les Indiens, est devenu un nouvel objet de discrimination. Une femme réalisant, par exemple, un selfie en pleine rue avec ses amies s’expose aux quolibets de la gente masculine. Les usages les plus courants de la toile, comme entamer une conversation sur les réseaux sociaux, ou encore, franchir les portes d’un cyber café pour consulter ses courriels, ne sont pas une sinécure pour les femmes. Cette ségrégation par la technologie, emprisonne un peu plus chaque jour, les femmes dans des carcans patriarcaux et machistes dont il est très difficile, voire impossible, de se soustraire.

    Une révolution numérique  pourtant souhaitée par Narendra Modi

    Cette situation inégalitaire semble en contradiction avec les actions gouvernementales de l’Inde qui compte justement sur le numérique pour développer économiquement le pays et sur Internet pour lutter contre l’exclusion et la pauvreté. Mais ces déclarations de bonnes intentions semblent ne profiter qu’aux hommes sans jamais réformer le modèle patriarcal et liberticide qui domine actuellement dans le pays. Récemment, le conseil municipal d'un village situé dans le Gujarat, la région natale du Premier ministre indien Narendra Modi, fervent défenseur du numérique, a décidé d'interdire aux adolescentes et aux femmes célibataires, l'usage de téléphones portables. Leur utilisation étant considéré aussi « nuisible à la société » que la consommation d'alcool. Toute femme prise en flagrant délit doit s'acquitter d'une amende de 2 100 roupies soit environ 29 euros.

    Un manque à gagner évident

    L’étude Connected Women de la GSMA dresse un constat accablant sur ces inégalités flagrantes pour ne pas dire honteuses, d'accès à la technologie, indiquant que « le pays passe ainsi à côté d'opportunités économiques ». Le manque à gagner pour l'industrie des smartphones en Inde s’élèverait à 11 milliards de dollars conclut le rapport. Favoriser plutôt que de restreindre l’usage des mobiles par les femmes rapporterait, par ailleurs, 7 milliards de dollars aux opérateurs du pays.

    → Le projet Sampark pour favoriser l'accès des femmes indiennes aux nouvelles technologies et aux services mobiles

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.