GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Aujourd'hui
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Entre l'Inde et le Pakistan, la guerre des programmes télé

    media Une femme regarde la télévision, à Islamabad. BEHROUZ MEHRI / AFP

    Le Pakistan interdit à partir de vendredi les programmes indiens à la télévision.
    Les récentes tensions indo-pakistanaises touchent désormais de plein fouet la culture audiovisuelle.

    Avec notre correspondant à Islamabad,  Michel Picard

    Les adeptes de Bollywood, et ils sont nombreux au Pakistan, vont devoir se faire une raison. Jusqu’à présent, la limite fixée par les autorités était de 6% de programmes indiens à la télévision pakistanaise, et elle était allègrement outrepassée.

    L’autorité publique des médias vient purement et simplement de faire disparaître ce quota. L’interdiction touche les télévisions, les radios et les chaînes du câble qui émettent sur le sol pakistanais. Toute station qui diffusera le moindre programme indien verra sa licence de diffusion immédiatement suspendue.

    Les autorités présentent cette mesure comme une réponse au boycott des acteurs pakistanais de Bollywood et à des interdictions des programmes pakistanais par des télévisions indiennes.

    Pour s’assurer que le message passe auprès de l’industrie des câbles-opérateurs, la police pakistanaise a ciblé ces derniers jours les équipementiers qui fournissent le matériel permettant de capter les chaînes indiennes. Des opérations ont été menées dans des boutiques d’antennes satellites de toutes les grandes villes du pays à l’exception d’Islamabad. Les vendeurs y ont été poussés à brûler publiquement des stocks de récepteurs satellites.

    Après cette nouvelle mesure et l’interdiction des films indiens dans les cinémas du pays, les autorités ciblent désormais les plateformes internet de vidéos à la demande qui continuent en toute illégalité à fournir des productions indiennes. Le décret de Pervez Musharraf datant de 2006 qui avait permis aux programmes indiens de télévision de proliférer est désormais lettre morte.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.