GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 12 Janvier
Dimanche 13 Janvier
Lundi 14 Janvier
Mardi 15 Janvier
Aujourd'hui
Jeudi 17 Janvier
Vendredi 18 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    La chambre à la majorité a rejeté la requête du procureur de maintenir l'ex-président ivoirien et l'ancien leader des Jeunes Patriotes en détention. Elle demande au greffe de la CPI de garantir leur retour au siège de la Cour quand celui-ci sera nécessaire.

    Asie-Pacifique

    Inde: près de 300 écoles fermées au Cachemire sur la frontière avec le Pakistan

    media Un véhicule de police pendant le couvre-feu à Srinagar, le 12 octobre 2016. REUTERS/Danish Ismail

    En Inde, les autorités de la région du Cachemire ont ordonné la fermeture de plusieurs centaines d'écoles pour une période indéfinie, afin de protéger les enfants des intenses bombardements réalisés par l'armée pakistanaise sur cette région frontalière. Ceux-ci ont couté la vie à 14 civils en deux jours, dont deux enfants. Islamabad et Delhi s'accusent mutuellement d'être les initiateurs de ces bombardements des deux côtés de cette région disputée.

    Avec notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis

    Les enfants de près de 300 écoles situées le long de la frontière pakistanaise ont dû rester chez eux ce mercredi matin à cause de l'intensification des bombardements. Mais il n'est pas certain que cette fermeture d'une durée indéterminée les protège. Une adolescente a ainsi été tuée mardi quand un obus pakistanais a frappé la cuisine de sa maison.

    Environ 18 000 personnes ont déjà dû évacuer les villages frontaliers depuis un mois que ces bombardements ont commencé.

    L'armée pakistanaise lancerait ces attaques en réaction à l'opération commando menée par les forces indiennes à la fin septembre et réalisée du côté pakistanais du Cachemire, pour détruire de prétendues installations terroristes.

    L'éducation semble être l'une des principales victimes de cette nouvelle tension au cachemire, car une partie des écoles du côté indien de la région sont déjà fermées depuis quatre mois, en réponse à l'appel des séparatistes. Et environ 25 établissements scolaires ont été brûlés par des assaillants encore non identifiés.

    → A (re) lire : Cachemire : histoire d'un territoire déchiré en 12 dates

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.