GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 16 Octobre
Mardi 17 Octobre
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
Aujourd'hui
Samedi 21 Octobre
Dimanche 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Chili: les experts internationaux concluent que Pablo Neruda n'est pas mort d'un cancer
    • Washington demande à l'armée irakienne de limiter ses mouvements près de Kirkouk
    • Espagne: réquisitoire du président du Parlement européen contre «ceux qui sèment la discorde»
    Asie-Pacifique

    Pakistan: expulsion de 110 enseignants turcs présumés proches de Gülen

    media Des portraits géants du président pakistanais Mamnoun Hussain, du président turc Tayyip Erdogan et du Premier ministre Nawaz Sharif, diposé dans une rue d'Islamabad, le 16 novembre 2016.

    Alors que le président turc Erdogan entame une visite au Pakistan, les autorités pakistanaises ont annoncé l’expulsion de 110 enseignants turcs soupçonnés d’être liés à Fethullah Gülen, que la Turquie accuse d’avoir fomenté la récente tentative de coup d’Etat.

    Avec notre correspondant à Islamabad,  Michel Picard

    Sur son site internet, le réseau des 26 écoles pakistanaises PakTurk réfute tout lien avec le prédicateur Fethullah Gülen. C’est pourtant sur la base de ces soupçons et sous la pression des autorités turques qu’Islamabad a décidé de ne pas renouveler les visas de 108 enseignants ou personnel administratif turcs. Ils doivent quitter le pays avant dimanche sous peine d’être emprisonnés.

    Installé depuis 21 ans, PakTurk accueille, à travers le pays, 11 000 élèves appartenant à l’élite pakistanaise. En août, Ankara a demandé la fermeture de ces établissements mais finalement la décision a été prise de renvoyer les expatriés turcs en confiant la direction des écoles à de nouvelles équipes approuvées par la Turquie.

    Manifestations d'enseignants

    A l’école PakTurk d’Islamabad, le personnel turc refusait ce jeudi matin de s’exprimer et des parents affichaient leur confiance de voir une transition douce s’effectuer à la tête de l’établissement. En revanche, ailleurs dans le pays, comme à Peshawar, se sont déroulées des manifestations de soutien aux enseignants.

    Au total, 450 personnes, conjoints et enfants compris, vont devoir quitter le Pakistan. Le président turc s’est félicité de ces expulsions, rappelant que les autorités pakistanaises lui avaient apporté un soutien sans faille lors de la tentative de coup d’Etat de juillet dernier.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.