GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Aujourd'hui
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Donald Trump étonne en couvrant de louanges le Pakistan

    media Invité par le Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif à lui rendre visite, Donald Trump aurait affirmé qu'il «aimerait beaucoup venir dans un pays fantastique, endroit fantastique où vivent des gens fantastiques». REUTERS/Carlo Allegri

    Le Pakistan se passionne pour une conversation téléphonique entre le Premier ministre Nawaz Sharif et Donald Trump. Le président américain serait allé pendant cet entretien beaucoup plus loin que les habituelles amabilités et échanges de plaisanteries en couvrant d'éloges le Pakistan, son peuple et son Premier ministre.

    Le gouvernement pakistanais a publié dans la nuit de mercredi à jeudi un compte-rendu inhabituellement direct de la conversation entre Nawaz Sharif et Donald Trump, dans lequel apparaissent des tournures de langage typiques du nouveau président américain. « Vous êtes un type excellent. Vous faites un travail extraordinaire. Votre pays est incroyable. Le Pakistan est l'un des peuples les plus intelligents qui soient », aurait ainsi déclaré Donald Trump à son interlocuteur, selon le service de presse du gouvernement pakistanais.

    La teneur du texte d'Islamabad a provoqué la stupeur dans la presse et sur les réseaux sociaux, où les internautes ont notamment ironisé sur le fait que Donald Trump ne savait peut-être pas que les Pakistanais étaient musulmans dans leur immense majorité.

    D’autres se sont étonnés d’entendre de tels compliments de la bouche d’un homme qui, il y a quelques mois, twittait : « Le Pakistan n’est pas notre ami. Nous lui avons donné des milliards et des milliards de dollars, en échange qu’avons-nous récolté ? Trahison et mépris ».

    Le Pakistan dépend toujours fortement de l'aide des Etats-Unis, qui comptent sur Islamabad pour leur lutte contre le terrorisme. Mais les relations entre les deux pays se sont dégradées depuis 2011 et la mort d’Oussama Ben Laden, tué sur le sol pakistanais par les forces spéciales américaines.

    Lors de son élection, la proximité affichée de Donald Trump avec l'Inde avait aussi fait grincer quelques dents. Mais pendant ce coup de fil, le président élu aurait confié qu’il viendrait avec plaisir au Pakistan – une première depuis dix ans pour un président américain.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.