GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 23 Octobre
Jeudi 24 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    [Reportage] Manifestation islamiste à Jakarta contre un gouverneur chrétien

    media Plus de 200 000 musulmans ont afflué ce vendredi 2 décembre à Jakarta pour demander l'arrestation du gouverneur chrétien de la capitale indonésienne inculpé de blasphème. Reuters

    En Indonésie, à l'appel d'organisations fondamentalistes, quelque 200 000 musulmans ont défilé ce vendredi 2 décembre au coeur de Jakarta, contre le gouverneur chrétien de la capitale. Un rassemblement qui prend place un mois toute juste après la dernière manifestation géante de début novembre. Bien qu'une enquête officielle soit d'ores et déjà en cours, les manifestants réclament à présent l'incarcération immédiate du gouverneur de Jakarta, qu'ils accusent de blasphème, alors que celui-ci est en pleine campagne électorale pour sa réélection.

    De notre correspondant à Jakarta, Joël Bronner

    Au milieu de la vague blanche des très nombreux manifestants en tuniques blanches, des panneaux arborant des menottes ou le portrait du gouverneur chrétien de Jakarta derrière des barreaux laissent peu de doutes sur les revendications de ceux qui se sont réunis aujourd'hui pour la troisième fois en trois mois au coeur de Jakarta.

    Serwati a 50 ans. Avec son ami Ahdi, ils ont fait 20h de trajet pour rejoindre la capitale indonésienne.« Oui, la police a effectivement ouvert une enquête, mais ce qui nous importe, ce n'est pas la loi ou la justice indonésienne. Ce qui compte, c'est de respecter le principe de la religion et le principe du Coran ! ». 

    Pour réunir un maximum de monde dans la rue, ces manifestations sont soigneusement encadrées. Ahmed, un étudiant de 29 ans, distribue des bouteilles d'eau aux participants : « Si Ahok avait été mis en prison après notre seconde manifestation, nous n'aurions pas eu besoin d'en organiser une troisième aujourd'hui. La devise de notre pays c'est l'unité dans la diversité et c'est ce que vous voyez aujourd'hui dans la rue avec tous ces gens venus d'un peu partout ».

    Même si les manifestants s'en défendent, les organisateurs de la contestation semblent bel et bien poursuivre des objectifs politiques, alors que l'élection du nouveau gouverneur de Jakarta est prévue pour février.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.