GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 21 Novembre
Mercredi 22 Novembre
Jeudi 23 Novembre
Vendredi 24 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 26 Novembre
Lundi 27 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Les Etats-Unis restituent au Japon plus de 4000 hectares à Okinawa

    media Le Premier ministre japonais Shinzo Abe (d) avec le commandant des forces américaines au Japon et l'ambassadrice Caroline Kennedy, le 21 décembre à Tokyo. REUTERS/Toshfumi Kitamura

    Les Etats-Unis vont restituer au Japon plus de 4 000 hectares de terrain situés à Okinawa. Il s'agit de la plus importante restitution de terres au gouvernement japonais depuis 1972, date de la rétrocession de l'archipel occupé par les Américains après la Seconde Guerre mondiale. Mais le geste est surtout symbolique.

    L'accord de restitution remonte à 1996. Les Etats-Unis s'étaient alors engagés à rendre au Japon environ 4 000 hectares de leur camp d'entraînement Gonsalves, situé au nord d'Okinawa. Mais en contrepartie, Tokyo devait accepter la construction de six héliports dans la zone restante, au grand dam des riverains qui avaient manifesté à plusieurs reprises pour empêcher leur construction.

    Au terme de cet accord, les Américains conserveront donc près des trois quarts de leurs installations, et l'archipel, situé à un emplacement stratégique, continuera d'héberger plus de la moitié des 47 000 soldats stationnés au Japon. Cette cohabitation forcée est très mal vécue par les habitants. Ils se plaignent de nuisances sonores, de risques d'accidents lors des exercices d'entraînement dans des zones résidentielles densément peuplées ou d'une hausse de la criminalité. Des craintes accentuées par divers faits divers récents impliquant des Américains.

    La restitution intervient au lendemain de la décision de la Cour suprême japonaise d'approuver la relocalisation d'une autre base militaire américaine, la base aérienne de Futenma, tranchant ainsi en faveur du gouvernement et contre les autorités locales qui demandaient sa disparition pure et simple.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.