GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Inde: un champion de cricket harcelé sur les réseaux sociaux

    media La page Facebook de Mohammed Shami, célèbre joueur indien de cricket. Page Facebook de Mohammed Shami

    En Inde, le harcèlement par l'intermédiaire de Twitter est malheureusement monnaie courante. Et les célébrités sont les premières personnes à en faire les frais. Dernière en date : un des joueurs de l'équipe nationale de cricket, qui a été critiqué après avoir publié une photo où sa femme porte une tenue échancrée.

    L'objet de cette colère est une simple photo que Mohammed Shami, l'un des batteurs les plus admirés de l'équipe indienne de cricket, a publié sur son compte Twitter. On le voit poser en tenue de soirée avec sa femme qui porte, elle, une robe échancrée laissant apercevoir le haut du torse et les bras.

    Des dizaines de personnes ont félicité le sportif, mais les plus conservateurs, eux, ont accusé Mohammed Shami de ne pas être un vrai musulman en laissant ainsi sa femme exposer son corps. Et de lui recommander de lui couvrir corps et tête pour ne pas la laisser exposée au regard des autres.

     

    Beaucoup d'anonymes ou d'autres sportifs, dont certains musulmans, ont volé à son secours. Et Mohammed Shami a vivement répondu qu'il savait comment se comporter avec sa famille.

     

    Ce joueur de cricket n'est pas la seule vedette visée ces derniers jours. En effet, Saif Ali Khan, l'une des plus grande star de Bollywood, un musulman également, a été conspué il y a dix jours par d'autres trolls, ces personnes qui harcèlent sur Twitter. La raison : il vient d'appeler son fils Taimur, qui est le nom d'un conquérant musulman du XIVe siècle. Un nom qui signifie également « Fer », comme le métal, a rappelé le couple, presque obligé de se justifier.

    Twitter est d'abord le moyen le plus facile de harceler quelqu'un : c'est quasiment anonyme et viral. Quelques personnes peuvent donc mener une vraie campagne de diffamation. On ne connait pas les personnes qui ont été derrière ces deux derniers exemples. Mais ce qui est sûr, c'est que certains groupes de l'extrême droite hindouiste, bien organisés, visent ceux qui remettent en cause la domination hindoue en Inde et vont, par extension s'en prendre aux musulmans célèbres afin de les rabaisser.

    Ces propos, s'ils sont insultants, intimidant ou intrusifs, sont punis par la loi. Mais la police est encore trop peu formée aux nouvelles technologies pour identifier et poursuivre ceux qui se cachent derrière leurs identifiants pour attaquer.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.