GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 21 Juin
Vendredi 22 Juin
Samedi 23 Juin
Dimanche 24 Juin
Aujourd'hui
Mardi 26 Juin
Mercredi 27 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Inde : la Cour suprême affirme le caractère laïque des élections

    media Le parti Bharatiya Janata (BJP) du Premier ministre Narendra Modi défend depuis des années un programme nationaliste et hindouiste et certains de ses responsables ont été accusés d'avoir tenu des propos anti-musulmans. reuters/Adnan Abidi

    La Cour suprême indienne vient de statuer qu'un candidat à une élection ne peut faire appel à la religion, la caste ou les origines d'un citoyen pour l'inciter à voter pour lui. La mesure vise à renforcer le statut laïque du processus électoral indien. Cette décision pourrait avoir un poids important à la veille d'élections régionales importantes dans les mois qui viennent.

    Avec notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis

    La relation de chacun avec son Dieu est personnelle. Un politicien n'a pas le droit de s'interposer. Voici la position de la Cour suprême, qui réitère la nature laïque de l'État indien et de ses élections.

    Cette décision, adoptée de justesse par quatre voix contre trois, interdit à tout candidat de faire directement référence à une religion, une origine ethnique ou une caste lors d'une campagne électorale. En théorie, elle interdit aussi d'avoir recours à des chefs religieux lors des meetings.

    Tensions entre hindous et musulmans

    Cette pratique serait considérée comme de la corruption et invaliderait l'élection d'un candidat, selon la plus haute cour du pays. Cette interdiction survient à quelques semaines d'importantes élections régionales au Gujarat, dans l'ouest du pays, et surtout dans l'Uttar Pradesh.

    Dans cet État du nord, le plus peuplé du sous-continent, les candidats essaient généralement de diviser l'électorat entre les hindous et les musulmans, qui représentent un cinquième de la population régionale.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.