GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 20 Janvier
Lundi 21 Janvier
Mardi 22 Janvier
Mercredi 23 Janvier
Aujourd'hui
Vendredi 25 Janvier
Samedi 26 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    La «nouvelle route de la soie» relie désormais la Chine au Royaume-Uni

    media Le premier train en partance de Yiwu, en Chine, pour l'Europe a été inaugurée en novembre 2014. AFP PHOTO STR / AFP

    « La nouvelle route de la soie » est le grand projet de la Chine de Xi Jinping. Un projet lancé par le président chinois en 2013, qui consiste à relier Pékin à l'Europe. Un réseau de routes et de réseaux ferrés de plus de 13 000 kilomètres pour exporter ses marchandises. Dimanche dernier, un train est parti de Yiwu, direction Londres. C'est la quinzième ville européenne, la plus à l'ouest du continent eurasiatique, à être reliée à la Chine.

    En guise de soieries et de caravanes, un train rouge rempli de valises, de sacs à mains et des produits ménagers « Made in China ». Le train va parcourir 12 000 kilomètres en 18 jours. Il va traverser le Kazakhstan, la Russie, la Biélorussie, la Pologne, l'Allemagne, la Belgique et la France pour se rendre à Londres.

    Sur le trajet, les conteneurs sont transbordés plusieurs fois à cause d'un écartement des rails différent entre la Chine, les anciens pays du bloc soviétique, et l'Europe de l'Ouest. Mais malgré ces difficultés techniques, l'idée c'est de prouver que transport ferroviaire est très avantageux : quatre fois plus rapide que le bateau et 80% moins cher que l'avion.

    Un réseau aux allures impériales

    Des trains relient déjà seize villes chinoises et presque autant de villes européennes du Nord au Sud, de Madrid à Rotterdam. Cette nouvelle liaison vers Londres prolonge en fait un immense réseau surnommé la « nouvelle route de la soie ».

    Un maillage de routes, de ports, de pipelines, qui desservent le continent Eurasiatique mais aussi la péninsule d'Asie du Sud-Est, et à terme, qui sait, l'Afrique... C'est la nouvelle ambition chinoise, aux allures impériales : un réseau d'infrastructures capable d'irriguer le monde de produits chinois.

    A (re)écouterLes nouvelles routes de la soie: la Chine consolide son empire

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.