GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Aujourd'hui
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Etats-Unis: le Congrès bloque une vente d'armes à l'Arabie saoudite, un revers pour Trump
    • Ankara juge «injuste» la décision américaine de bloquer sa participation au programme F-35
    • États-Unis: rejet par la Chambre des représentants d'une motion appelant à une procédure de destitution de Trump
    • CAN 2019: le Nigeria domine la Tunisie 1-0 lors de la petite finale et termine 3e de la compétition
    • Abandon des poursuites contre l'acteur américain Kevin Spacey dans le Massachusetts
    Asie-Pacifique

    La ministre sud-coréenne de la Culture s'excuse pour une liste noire d'artistes

    media Han Kang, lauréate en 2016 du Man Booker Prize.

    En Corée du Sud, la ministre de la Culture, Cho Yoon-Sun, a présenté ses excuses ce lundi 9 janvier. Lors d'une audition parlementaire elle a reconnu pour la première fois l’existence d’une «liste noire» de plus de 9 000 artistes dont les opinions politiques posaient problèmes au gouvernement de Park Geun-Hye, la présidente aujourd’hui destituée.

    « Je présente mes excuses pour la souffrance causées aux artistes privés d’aide de l’Etat à cause de leurs penchants politiques ou idéologiques », a lâché la ministre de la Culture. Cho Yoon-Sun a reconnu que les responsables culturels du pays avaient reçu l’ordre de ne plus accorder d’aides d’Etat aux pièces, films ou autres projets culturels présentés par des artistes aux supposés tendances politiques de gauche.

    Une liste de plus de 9 000 noms révélée par les médias sud-coréens fin 2016 avait été établie, et elle se lit comme un véritable Who’s who du monde culturel de Séoul : on y trouve la romancière Han Kang, dépositaire en 2016 du Booker International Prize, ou encore le réalisateur Park Chan-wook, qui avait remporté le Grand prix à Cannes en 2004.

    La révélation de l’existence de cette liste noire avait provoqué la fureur des artistes sud-coréens, beaucoup y voyant un rappel de la dictature militaire des années 60-80, lorsque la presse, le monde des arts et du divertissement étaient fortement censurée.

    La ministre de la Culture, en poste depuis le mois de septembre, affirme avoir appris récemment l’existence de cette liste. Mais elle est accusée d’avoir eu un rôle déterminant dans son élaboration, lorsqu’elle était conseillère politique de la présidente Park Geun-Hye de 2014 à 2015. La justice s’intéresse aussi à son prédécesseur au ministère de la Culture, également interrogé lors de l’audition parlementaire de ce lundi 9 janvier.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.