GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 8 Novembre
Vendredi 9 Novembre
Samedi 10 Novembre
Dimanche 11 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Le groupe indien Tata se dote d’un nouveau PDG

    media Le nouveau président du groupe Tata, Natarajan Chandrasekaran, après sa conférence de presse, jeudi 12 janvier 2017, à Bombay. REUTERS/Danish Siddiqui

    Moins de trois mois après le renvoi fracassant de son précédent patron, le groupe Tata a annoncé s’être doté d’un nouveau président. Natarajan Chandrasekaran, l'ancien directeur de la plus importante des sociétés du groupe, Tata Consulting Services, devient ainsi le nouveau capitaine de l'un des plus grands conglomérats indiens. Celui-ci devra maintenant rassurer le monde des affaires et prendre des décisions difficiles concernant certaines activités déficitaires du groupe.

    Avec notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis

    Le comité de sélection du groupe Tata n'a pas voulu prendre trop de risques. Natarajan Chandrasekaran est un homme de la maison, qui y est entré dès 1987 et qui connaît donc ses valeurs sociales et philanthropiques, ce qui semble avoir manqué à son prédécesseur, Cyrus Mistry. Et puis, surtout, il a dirigé pendant 7 ans le vaisseau amiral du conglomérat Tata Consulting Services (TCS), l'une des quatre plus grandes entreprises de nouvelles technologies au monde en termes de revenus, et qui engendre 70% des profits du groupe.

    Natarajan Chandrasekaran a ainsi une bonne connaissance du commerce international, ce qui représente le défi actuel de Tata. Mais il devra maintenant affronter ses nouveaux problèmes et particulièrement l'énorme déficit de ses aciéries européennes.

    Les forges basées en Angleterre ont beaucoup souffert du ralentissement de l'économie européenne et de la compétition chinoise. Les dirigeants semblent déjà prêts à vendre cette branche du groupe, mais quand et comment, c'est justement ce que devra gérer ce nouveau patron du plus grand conglomérat indien.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.