GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Pour Pékin, la reconnaissance de la «Chine unique» n'est «pas négociable»

    media Donald Trump a multiplié ces derniers mois les rapprochements avec Taïwan, provoquant l'ire de Pékin. REUTERS/Carlos Barria

    La reconnaissance de la « Chine unique » n'est « pas négociable », a affirmé Pékin ce dimanche, dans une réplique au président américain élu Donald Trump, qui s'est dit prêt à remettre en cause ce principe pour renforcer les relations entre Washington et Taipei.

    « Le principe d'une Chine unique est le fondement politique des relations sino-américaines, il n'est pas sujet à négociation, s'est insurgé Lu Kang, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, dans un bref communiqué. Il n'y a dans le monde qu'une seule Chine, Taïwan est une région inaliénable du territoire chinois, et le gouvernement de la République populaire est le seul gouvernement légitime de Chine. »

    « Nous enjoignons [M. Trump] à réaliser la sensibilité extrême de la question taïwanaise, et à respecter les engagements pris par les précédents gouvernements américains [...] afin de ne pas compromettre le développement sain et stable des relations bilatérales », a-t-il ajouté.

    Dans un entretien au Wall Street Journal, Donald Trump avait indiqué cette semaine que « tout était sur la table, y compris [la politique] de la Chine unique ».

    Politiquement séparé

    Le milliardaire a par ailleurs justifié, lors du même entretien, son échange téléphonique avec la présidente de Taïwan, Tsai Ing-wen, rappelant que Washington avait vendu l'an dernier à Taipei « 2 milliards de dollars d'équipement militaire dernier cri ».

    Taïwan est politiquement séparé de la République populaire de Chine depuis la prise du pouvoir par les communistes à Pékin en 1949. Mais au nom du « principe d'une Chine unique », Pékin interdit à ses partenaires d'entretenir des relations diplomatiques avec l'île, qu'il considère comme une province rebelle destinée à retourner dans son giron, par la force s'il le faut.

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.