GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 22 Février
Jeudi 23 Février
Vendredi 24 Février
Samedi 25 Février
Aujourd'hui
Lundi 27 Février
Mardi 28 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Au Pakistan, des cours de Coran par Internet avec l’application Skype

    media Selon la presse pakistanaises, entre 40 et 60 écoles proposent aujourd’hui des cours de Coran par Internet. AAMIR QURESHI / AFP

    Enseigner le Coran à travers le monde, via Internet depuis le Pakistan. Des dizaines de centres se sont lancés dans cette entreprise émergente. La pratique semble avoir le vent en poupe.

    De notre correspondant à Islamabad,

    Difficile d’être précis sur des chiffres, car aucun organisme ne recense ces centres d’enseignement à distance. Selon la presse, entre 40 et 60 écoles proposent aujourd’hui des cours de Coran par Internet, avec l’application Skype. L’un de ces centres d’apprentissage compterait même plus d’un millier d’élèves à distance.

    Un marché mondial grâce au Net

    Le principe est simple : où que vous soyez sur la planète, la leçon d’une demi-heure face à face avec un enseignant, cinq fois par semaine, coûte entre 20 et 30 dollars mensuels. Avec des professeurs payés entre 150 et 250 dollars par mois, les centres sont vite rentables.

    Partant du principe que l’apprentissage du Coran est obligatoire pour un musulman, les écoles proposent en fait de très nombreuses formules : lecture du Coran avec une prononciation arabe correcte des versets, cours approfondis sur les rites de l’islam, explication des prières quotidiennes, apprentissage des gestes simples comme la manière de prier.

    Ensuite, les leçons passent à un niveau supérieur : traduction et interprétation du livre saint. Et là, cela peut durer plusieurs années. L’anglais étant la principale langue étrangère au Pakistan, ancienne colonie britannique, la majorité des élèves habitent aux Etats-Unis, au Canada ou au Royaume-Uni.

    Transmettre l'islam, mais lequel ?

    Certains centres affirment également avoir des élèves internautes en Europe centrale ou en Afrique. A en croire les responsables des centres, au total, la plupart des demandes émaneraient de parents soucieux de voir leurs enfants apprendre le Coran tout en gardant un œil sur l’enseignement prodigué.

    Ils profitent donc des nouvelles technologies qui permettent une réalisation des cours à la maison. Mais vu le conservatisme ambiant au Pakistan, pays aux 30 000 madrasas, ces écoles religieuses à l’enseignement radical, se pose néanmoins la question d’une transmission d’un islam très strict, voire rétrograde.

    Les autorités pakistanaises, qui peinent déjà à contrôler sur le terrain les écoles coraniques, font donc face à une nouvelle forme d’écoles religieuses. Celles-ci, en raison de leur nouveauté et de leur support virtuel, ne font pas encore l’objet de contrôles stricts.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.