GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 20 Juin
Vendredi 21 Juin
Samedi 22 Juin
Dimanche 23 Juin
Aujourd'hui
Mardi 25 Juin
Mercredi 26 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Football: suivez en direct le match Mali-Mauritanie en Coupe d'Afrique des nations 2019
    • «L'armée américaine n'a rien à faire dans le Golfe», dit l'Iran
    • Football: la Tunisie et l'Angola font match nul 1-1 dans le groupe E de la CAN 2019
    • Mondial féminin 2019: les Etats-Unis éliminent l'Espagne (2-1) et affronteront la France en quarts de finale vendredi 28 juin
    • Migrants: le Mexique déploie près de 15000 policiers et soldats à la frontière avec les États-Unis (officiel)
    Asie-Pacifique

    Environnement: en Inde, un air devenu tout aussi irrespirable qu'en Chine

    media New Delhi, octobre 2016. MONEY SHARMA / AFP

    La Chine a été rattrapée par l'Inde en matière de pollution de l'air. C'est l'une des conclusions d'un rapport conjoint publié par deux instituts de recherche sanitaire américains, l'Health Effects Institute et l'Institute for Health Metrics and Evaluation. L'air en Chine est toujours irrespirable et très dangereux pour la santé, mais ce n'est pas pire qu'en Inde actuellement.

    Il y a 25 ans, la pollution de l'air était responsable dans 730 000 cas de décès prématurés en Inde. Depuis, ce chiffre a bondi, jusqu'à 1,1 million l'an dernier, des niveaux qui sont ceux de la Chine. « On estime que dans le monde, 4,2 millions de décès prématurés peuvent être attribués à la pollution de l'air. La moitié de ces décès ont lieu en Chine et en Inde », explique Daniel Greenbaum, président de l'association Health Effect Institute.

    « Le principal responsable, explique-t-il, ce sont les particules fines, des particules bien plus fines qu'un cheveu. En Chine, 40 % de la pollution de l'air vient des industries du charbon, des voitures. En Inde, la pollution vient aussi des feux agricoles, des usines de briques situées tout près des villes, et en plus, du fait de brûler des combustibles à l'intérieur de la maison, ce qui a impact important sur les femmes et les enfants qui passent parfois toute la journée près de ces poêles. »

    En Chine, le nombre de morts s'est stabilisé. Des mesures antipollution ont été mises en place depuis 2005. Ce n'est pas le cas en Inde, où pour l'heure, New Delhi n'a pas réagi, constate M. Greenbaum : « Une bonne nouvelle, c'est que la Chine a commencé à agir et ça se voit. La pollution de l'air s'est stabilisée ces cinq dernières années, et le nombre de morts prématurées a ralenti. Ce qui n'est pas le cas de l'Inde, qui n'a pas pris assez de mesures. »

    Consulter le rapport « State of Global Air » (page en anglais)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.