GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 21 Juin
Vendredi 22 Juin
Samedi 23 Juin
Dimanche 24 Juin
Aujourd'hui
Mardi 26 Juin
Mercredi 27 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Assassinat de Kim Jong-nam: un suspect nord-coréen arrêté en Malaisie

    media Kim Jong-nam, à l'aéroport de Tokyo, le 4 mai 2001. Kyodo/via REUTERS

    Six jours après l'assassinat spectaculaire de Kim Jong-nam, le demi-frère du dirigeant nord-coréen Kim Jon-un, à l'aéroport de Kuala Lumpur, un quatrième suspect a été arrêté par la police malaisienne. Il s'agit d'un homme âgé de 46 ans qui a été arrêté vendredi 17 février au soir.

    L'homme a été en possession de documents fournis aux travailleurs étrangers. Ces papiers ont permis à la police malaisienne de l'identifier comme étant Ri Jong-chol. C'est le premier suspect de nationalité nord-coréenne capturé dans cette affaire. Kim Jong-nam a été attaqué lundi par deux femmes qui lui auraient jeté un liquide au visage.

    Le demi-frère du dictateur nord-coréen est décédé pendant son transfert. Dans les jours suivants, deux femmes et un homme ont été arrêtés. Il s'agit d'une détentrice d'un passeport vietnamien ainsi que d'un Malaisien et de sa petite amie, une Indonésienne de 25 ans. Selon la police de son pays, des inconnus auraient fait croire à cette dernière qu'elle participait à un jeu télévisé dont le but était d'asperger le visage de la victime d'un liquide inoffensif.

    Pendant ce temps, le ton monte entre les autorités malaisiennes et nord-coréennes. Pyongyang réclame la restitution du corps sans autre commentaire. Mais à Kuala Lumpur, les médecins légistes vont d'abord l'autopsier afin de déterminer la substance toxique qui a probablement causé le décès de la victime. La dépouille ne sera restituée à la Corée du Nord qu'après la fin de cette procédure qui pourrait durer deux semaines, a fait savoir la Malaisie.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.