GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 27 Avril
Vendredi 28 Avril
Samedi 29 Avril
Dimanche 30 Avril
Aujourd'hui
Mardi 2 Mai
Mercredi 3 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Chine: des vétérans de l'Armée populaire de libération occupent le pavé

    media Temple du ciel, Pékin, novembre 2015. AFP PHOTO / STEPHANE DE SAKUTIN

    En Chine, des vétérans manifestent depuis deux jours dans le centre de Pékin. Plusieurs anciens membres de l'Armée populaire de libération ont ainsi réclamé le versement de leurs pensions, mercredi 22 février 2017 devant le siège de l'agence anticorruption du Parti communiste, et ce jeudi devant le ministère des Affaires civiles.

    En Chine, ce genre de demandes n'est pas une première. Mais cela semble s'aggraver ces derniers temps, à cause de la réforme de l'armée engagée par le président Xi Jinping. Une situation problématique pour lui, à quelques mois d'une importante échéance politique.

    « Au mois d’octobre, cette année, il va y avoir un nouveau congrès du Parti communiste. Xi Jinping essaie en ce moment de contrôler le maximum de positions pour renforcer son propre pouvoir, mais il y a également encore aujourd’hui un certain mécontentement à son égard », explique à RFI Valérie Niquet, responsable du pôle Asie à la Fondation pour la recherche stratégique.

    Et d'évoquer sa « stratégie de lutte anticorruption extrêmement sévère », « qui touche à des intérêts très, très importants au sein de l’administration, des entreprises d’Etat et également au sein de l’armée ». « On peut s’étonner, d’ailleurs, que la dernière manifestation n’ait pas encore été " réprimée " », ajoute Mme Niquet.

    Elle précise qu'habituellement, « le pouvoir est très, très vigilant et bloque immédiatement des tensions pour éviter que ce type de manifestations ne prenne une certaine ampleur et ne devienne trop visible. La crainte pour Xi Jinping, c’est le désordre et l’éventuelle fédération de mécontentements qui s’exprimerait en particulier au travers de ces manifestations de militaires. »

    « Et par ailleurs, conclut Valérie Niquet, le pouvoir chinois utilisant beaucoup le discours de fierté nationale, il est très mal perçu que l’on traite mal les militaires qui sont à la pointe, en quelque sorte, de cette défense de l’honneur national de la Chine et de la mise en œuvre du rêve chinois. »

    → À relire : Rare manifestation de vétérans sans emploi au cœur de Pékin

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.