GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 12 Décembre
Mercredi 13 Décembre
Jeudi 14 Décembre
Vendredi 15 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 17 Décembre
Lundi 18 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Bouclier antimissile américain: le sud-coréen Lotte dans le collimateur chinois

    media Manifestant devant le ministère de la Défense à Séoul, le 28 février 2017. JUNG Yeon-Je / AFP

    La donation d’un terrain de golf destiné à accueillir un bouclier anti-missile pourrait tourner au vinaigre pour le conglomérat sud-coréen Lotte, mais pas seulement. La Chine, pas contente du tout, craint pour sa sécurité et menace son voisin de sanctions.

    Avec notre correspondante à Pékin, Heike Schmidt

    L’armée chinoise est capable de détruire le bouclier anti-missile Thaad, font savoir des experts militaires cités par le quotidien Global Times, et le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Geng Shuang a lancé cet avertissement à Séoul : « La Chine […] prendra toutes les mesures nécessaires afin de préserver sa sécurité. »

    La presse officielle estime qu’une attaque en règle contre ce « pion de Washington » s’impose. Pour commencer, le Global Times propose de chasser le groupe sud-coréen Lotte de la Chine, son marché clé. Pour punir l’entreprise, Pékin a déjà suspendu la construction d’un parc à thème à Shenyang dans le nord-est du pays, un investissement estimé à plus de deux milliards d’euros.

    Appel au boycott

    L’agence Chine nouvelle prédit alors que l’accord avec l’armée pourrait « virer au cauchemar » pour Lotte, sachant que ses boutiques hors-taxes dépendent des touristes chinois. Ces Chinois qui, sur les réseaux sociaux, tirent déjà à boulets rouges sur la Corée du Sud, comme cet internaute qui lance un appel au boycott : « S’il vous plaît, ne leur achetez plus leur téléphones, leurs voyages et leurs voitures ! »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.