GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 20 Octobre
Samedi 21 Octobre
Dimanche 22 Octobre
Lundi 23 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 25 Octobre
Jeudi 26 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Chine: clôture officielle ce matin du 19ème Congrès du parti communiste, les délégués viennent d'élire les 205 membres du Comité central
    • Rohingyas: Washington annonce des mesures contre l'armée birmane
    Asie-Pacifique

    Affaire Kim Jong-nam: les Malaisiens bloqués en Corée du Nord, et vice versa

    media L'ambassadeur nord-coréen de Kuala Lumpur a été expulsé du pays le 6 mars. Mais d'autres ressortissants de Pyongyang sont désormais retenus dans le pays par mesure de réciprocité. Mandatory credit Kyodo/via REUTERS

    Entre la Malaisie et la Corée du Nord, la tension monte encore d’un bon cran. Depuis que Kang Chol, l’ambassadeur nord-coréen, a été expulsé de Malaisie lundi, Pyongyang a interdit aux Malaisiens présents en Corée du Nord de quitter le pays. Résultat, la Malaisie a répliqué ce mardi 7 mars 2017.

    Le gouvernement malaisien interdit, à partir de ce mardi, aux personnels de l’ambassade nord-coréenne de quitter le pays. C’est ce qu’a annoncé le vice-Premier ministre malaisien, Ahmad Zahid Hamidi, dans une conférence de presse organisée en urgence, rapporte notre correspondante dans la région, Margaux Bédé. Ce mardi matin, la police malaisienne a annoncé que deux ou trois Nord-Coréens qu’elle voulait interroger dans le cadre de l'enquête sur la mort du demi-frère du chef de l'Etat nord-coréen se cachaient dans leur ambassade de Kuala Lumpur, mais qu’elle était prête à attendre, « même si cela prend cinq ans ».

    Cette annonce fait suite à la décision de la Corée du Nord de bloquer les ressortissants malaisiens sur son sol. Une décision que le Premier ministre Najib Razak avait qualifiée d'« acte odieux faisant de nos ressortissants des otages de fait, au mépris de toutes les lois internationales et des normes diplomatiques ». Ce qui n’a pas empêché Najib Razak de prendre exactement la même mesure pour les ressortissants nord-coréens en Malaisie, estimés à un millier. Le Premier ministre a demandé à la Corée du Nord de « relâcher immédiatement ses concitoyens afin d‘éviter une escalade diplomatique entre les deux pays ».

    Les Malaisiens en Corée du Nord également retenus

    Selon l'agence de presse officielle nord-coréenne, « tous les ressortissants malaisiens (en Corée du Nord) se voient interdire temporairement de quitter le pays jusqu'à ce que l'incident survenu en Malaisie soit réglé de manière appropriée ». Les Malaisiens en Corée du Nord seraient eux onze. Pyongyang affirme qu’elle les retiendra « jusqu’à ce que l’incident en Malaisie soit réglé de manière appropriée ».

    Depuis le meurtre du demi-frère du dirigeant nord-coréen, le 13 février dernier à l’aéroport de Kuala Lumpur, les tensions entre les deux pays n’ont cessé de croître alors que Kuala Lumpur était jusqu’ici une des rares capitales à entretenir de bons rapports avec Pyongyang.

    Kuala Lumpur refuse de renvoyer la dépouille de Kim Jong-nam en Corée du Nord tant qu’un membre de la famille ne se présente pas pour l’identifier. Vendredi dernier elle a expulsé l’ambassadeur nord-coréen qui critiquait une enquête « biaisée », et ce lundi, l’ambassadeur nord-coréen a été expulsé à son tour de la Malaisie après avoir été désigné « persona non grata » par le gouvernement. Si ce mardi, les ressortissants malaisiens et nord-coréens sont devenus des otages dans ce conflit, le Premier ministre malaisien devrait discuter des liens bilatéraux avec la Corée du Nord lors d’une réunion de cabinet ce vendredi.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.