GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Octobre
Dimanche 15 Octobre
Lundi 16 Octobre
Mardi 17 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Déploiement du système antibalistique THAAD en Corée: Pékin promet une réaction

    media Le système THAAD débarque en Corée du Sud. Les premiers composants sont arrivés lundi 6 mars 2017 à Pyeongtaek. USFK/Yonhap via REUTERS

    Un bouclier antimissile américain en Corée du Sud, officiellement pour protéger la région du voisin nord-coréen, de ses essais nucléaires et de ses tirs de missile. La mise en place du système THAAD devait intervenir au printemps, mais le déploiement a été lancé ce lundi 6 février. De quoi provoquer l'ire de Pékin, qui considère ce système comme une menace pour sa sécurité.

    Avec notre correspondante à Shanghai,  Angélique Forget

    Séoul et Washington l'avaient annoncé l'an dernier : ensemble, ils allaient déployer un bouclier antimissile sur le sol sud-coréen pour protéger la péninsule du voisin nord-coréen, de ses essais nucléaires et de ses tirs de missile. La mise en place de ce système devait intervenir au printemps, mais voilà que l'armée américaine prend de l'avance, au lendemain de nouveaux tirs de missiles par Pyongyang.

    La réaction de Pékin ne s'est fait attendre, par le biais du ministère chinois des Affaires étrangères : « La Chine prendra résolument les mesures nécessaires pour défendre ses propres intérêts de sécurité chinoise », a-t-on appris, quelques heures seulement après l'annonce par l'armée américaine du déploiement de son « Terminal High Altitude Area Defense » (THAAD).

    Vers de nouvelles sanctions chinoises contre Séoul ?

    Pour le régime chinois, ce système porte atteinte à sa sécurité. Son puissant radar pourrait réduire l'efficacité de ses propres missiles et les Etats-Unis pourraient ainsi capter ses activités en mer de Chine, une zone que Pékin revendique et qui est sujette à de nombreuses tensions. « Les Etats-Unis et la Corée du Sud en subiront toutes les conséquences », préviennent les autorités chinoises.

    Depuis un an, Pékin n'a cessé de mettre en garde Séoul et Washington. La presse officielle chinoise avait menacé la Corée du Sud : elle « paierait très cher » l'installation du bouclier. Ces derniers mois, les sanctions se sont intensifiées. Le pouvoir chinois a récemment appelé au boycott d'une chaîne de distribution coréenne. Il a aussi interdit tout voyage touristique dans le pays et les visites de célébrités sud-coréennes en Chine ont été annulées.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.