GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 23 Octobre
Jeudi 24 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Chine: la lutte anti-corruption lancée par Xi Jinping porte ses fruits

    media Tout l'enjeu pour Xi Jinping est de composer le prochain bureau politique et son comité permanent. REUTERS/Bogdan Cristel

    En Chine, le nombre d'affaires de corruption jugées par les tribunaux a augmenté d'un peu plus de 30% par rapport à 2015. C'est le bilan que vient d'annoncer le président de la Cour suprême chinoise. Et pour lui il s'agit là d'une victoire. Cela prouve que la lutte anti-corruption lancée par le président Xi Jinping dès son arrivée au pouvoir en 2012 porte ses fruits.

    Avec notre correspondante à Shanghai, Angélique Forget

    C'est un chiffre que le président de la Cour suprême chinoise s'est fait une joie d'annoncer : l'an dernier, 45 000 affaires de corruption ont été traitées par les tribunaux. C'est 11 000 de plus qu'en 2015. Ces données fournies par le gouvernement font le jeu du pouvoir : la lutte anti-corruption est une priorité du président XI Jinping.

    Tolérance zéro

    Très médiatisée, elles est un moyen pour lui d'asseoir encore plus son autorité, et d'éliminer ses rivaux politiques. La corruption, assure-t-il, serait le plus grand danger auquel est confronté le parti communiste chinois. Pour mener à bien cette purge, les juges appliquent la tolérance zéro, jusqu'au plus haut sommet de l'Etat. L'année dernière, 76 personnes occupant des fonctions ministérielles ont été condamnées.

    Xi Jinping continue de placer ses pions

    A l'automne 2017 se tiendra le Congrès quinquennal du Parti communiste chinois. D'ici là, le président XI Jinping continue de placer ses pions car tout l'enjeu pour lui sera de composer le prochain bureau politique et son comité permanent. Celui-là même qui devrait le reconduire pour un second mandat.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.