GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 20 Novembre
Mercredi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Inde: le BJP nomme Adityanath, extrémiste hindou, à la tête de l'Uttar Pradesh

    media Yogi Adityanath (au centre), après sa nominationpar le BJP à la tête de la région la plus peuplée du pays, l'Uttar Pradesh. REUTERS/Pawan Kumar

    Le parti nationaliste hindou du BJP vient de nommer un extrémiste hindou à la tête de la région la plus peuplée du pays, l'Uttar Pradesh, un Etat qui compte pourtant un cinquième de musulmans. Le parti du Premier ministre Narendra Modi, qui dirige le gouvernement national, radicalise ainsi ses positions hindouistes, avec le risque de faire naître de nouveaux affrontements communautaires dans cette région.

    Avec notre correspondant à New Delhi,  Sébastien Farcis

    Sa robe safran et son crâne rasé servent d'étendard à ce politicien de 44 ans : Yogi Adityanath est avant tout un dirigeant religieux, le chef de l'une des franges les plus extrémistes du BJP qui n'a jamais caché son but de faire de l'Inde une République hindoue.

    Député national depuis 19 ans, il s'est rendu célèbre par des actions explosives et controversées : il aurait par exemple mené la conversion de milliers de chrétiens à l'hindouisme et été à la tête d'affrontements contre des musulmans. Il est aujourd'hui poursuivi par la justice pour tentative de meurtre et intimidation criminelle.

    Sa nomination à la tête de l'Uttar Pradesh, un Etat qui compte 20% de musulmans, démontre l'énorme influence de l'organisation hindouiste du RSS au sein du parti du BJP. Cela vient court-circuiter l'image apaisée et favorable aux pauvres que le Premier ministre Narendra Modi a essayé de projeter ces derniers mois.

    L'une des priorités de Yogi Adityanath est de construire un temple du dieu Ram à Ayodhya, sur le site d'une ancienne mosquée : l'un des sujets les plus explosifs en Inde et qui pourrait rapidement enflammer le chaudron communautaire de l'Uttar Pradesh.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.