GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 16 Février
Dimanche 17 Février
Lundi 18 Février
Mardi 19 Février
Aujourd'hui
Jeudi 21 Février
Vendredi 22 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Affaire Benalla: «La sécurité du président de la République a été affectée» (président commission d'enquête sénatoriale)
    • Les Etats-Unis utilisent des «accusations imaginaires» pour sortir du traité INF (Vladimir Poutine)
    • Affaire Benalla: la commission d'enquête demande la fin des «collaborateurs officieux» de Macron (rapport)
    • France: la commission sénatoriale demande des poursuites contre Benalla, ex-proche de Macron, pour «faux témoignage»
    • Affaire Benalla: la commission d'enquête sénatoriale met en cause le témoignage de trois hauts responsables à l'Élysée (lettre à Larcher)
    • Amender le «filet de sécurité» («backstop» en anglais) est la seule solution pour éviter un Brexit dur le 29 mars (Hunt)
    • Affaire Bygmalion: le Conseil constitutionnel est saisi d'un recours de Nicolas Sarkozy contre un éventuel procès (avocat)
    • Affaire Benalla: la justice n'est pas «sous pression» affirme la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, sur France Info
    • Devant les deux chambres du Parlement réunies, Vladimir Poutine promet aux Russes une amélioration de leur situation «dès cette année»
    • Injures envers Alain Finkielkraut: un homme a été placé en garde à vue (parquet de Paris)
    Asie-Pacifique

    Chine: Pékin veut réduire de 30% sa consommation de charbon en 2017

    media Un homme portant un masque anti-pollution dans les rues de Pékin. REUTERS/Kim Kyung-Hoon/Files

    La Chine, premier pays pollueur de la planète, émet deux fois plus de gaz à effet de serre que l’Europe, et, aujourd’hui, l’énergie fossile reste le carburant numéro un de l’économie chinoise. Mais Pékin, la capitale, veut désormais se hisser en modèle de lutte contre la pollution : ce weekend, les autorités ont fermé la dernière centrale thermique. L’électricité de la capitale provient désormais exclusivement du gaz naturel.

    Avec notre correspondante à Pékin, Heike Schmidt

    L’image figure en bonne place dans la presse officielle : mitraillé par des photographes, un ouvrier en treillis bleu appuie sur le bouton rouge et met à l'arrêt la dernière centrale au charbon de Pékin. Cette fermeture de la quatrième grande centrale thermique doit contribuer à réussir le pari du nouveau maire Cai Qi, qui est de réduire de 30% la consommation du charbon cette année.

    Vivre les fenêtres fermées

    L’annonce intervient alors qu’une nouvelle vague de pollution s’abat sur la ville. Le taux de particules fines dans l’air est dix fois supérieur au seuil recommandé par l’OMS et oblige les 22 millions d’habitants de Pékin à garder leurs fenêtres fermées.

    Les centrales poussent comme des champignons

    Sous la pression d’une population excédée, la capitale mise alors sur la fin du « tout charbon ». Mais d’autres régions voient de nouvelles centrales pousser comme des champignons, au rythme de deux chantiers par semaine. Des centrales voulues par les gouvernements locaux pour préserver l’emploi, mais dont la Chine n’a nullement besoin. Aujourd’hui, la Chine produit déjà plus d’électricité qu’elle en consomme. D’ici 2020, estime l’ONG Greenpeace, le pays produira 200 gigawatts d’électricité en trop, c’est plus que la totalité produite dans les centrales thermiques de l’ensemble de l’Union européenne.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.