GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 8 Novembre
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    La Malaisie et la Corée du Nord réconciliées

    media Le ministre malaisien des Affaires étrangères, Anifah Aman, aux côtés des neuf ressortissants relâchés par la Corée du Nord, à Kuala Lumpur, le 31 mars 2017. REUTERS/Lai Seng Sin

    Les neuf Malaisiens retenus en Corée du Nord sont arrivés à Kuala Lumpur ce vendredi 31 mars. Depuis le 7 mars dernier, Pyongyang leur avait interdit de quitter le pays suite à l’expulsion de l’ambassadeur nord-coréen de Malaisie. Le corps de Kim Jong-nam, assassiné à Kuala Lumpur le 13 février dernier, a lui été remis à la Corée du Nord.

    Avec notre correspondante à Singapour, Margaux Bédé

    Les neuf ressortissants malaisiens membres du corps diplomatique en Corée du Nord sont arrivés sains et saufs à 5 heures, heure locale, ce vendredi à l’aéroport de Kuala Lumpur. « Nous n’avons pas été harcelés par les autorités nord-coréennes, a expliqué le conseiller de l’ambassade malaisienne à Pyongyang, mais le fait que nous ne puissions pas rentrer chez nous était préoccupant. »

    De son côté, le ministre malaisien des Affaires étrangères, Anifah Aman, en a profité pour rappeler que dans ce genre de situation rien ne peut se substituer à la diplomatie. Il a également ajouté que le corps de Kim Jong-nam avait été remis à la Corée du Nord conformément à la demande de sa famille. Le 13 février dernier, le demi-frère du leader nord-coréen avait été empoisonné à l’aéroport de Kuala Lumpur. Les trois Nord-Coréens qui se trouvaient dans l’ambassade en Malaisie auraient, selon Reuters, quitté le pays dans le même avion. Au total, 7 Nord-Coréens sont toujours suspectés d’être impliqués dans ce meurtre.

    Depuis cet évènement la tension entre les deux pays n’a cessé de croitre. Le 7 mars dernier, la Corée du Nord avait interdit aux neuf ressortissants malaisiens présents sur son sol de quitter le pays. En réponse, la Malaisie avait appliqué la même restriction aux Nord-Coréens.

    Le ministre malaisien des Affaires étrangères a annoncé ce vendredi que « l’interdiction des Nord-Coréens de quitter le pays avait été levée ».

    De son côté l'ambassade des Etats-Unis en Malaisie a condamné l’attitude de la Corée du Nord qui a, selon elle, violé la convention de Vienne. Dans un communiqué, elle ajoute que l’ambassade soutiendra la Malaisie dans son enquête sur l'assassinat de Kim Jong-nam.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.