GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 20 Novembre
Mercredi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Yémen: violents combats à Hodeida en dépit des appels au calme (sources militaires pro-gouvernement)
    • Société Générale: amende aux Etats-Unis de 1,34 milliard de dollars pour violations de sanctions
    Asie-Pacifique

    Le Net chinois s'indigne contre la sortie d'avion d'un Asiatique pour surbooking

    media La compagnie United est sous le feu des critiques, après l'expulsion brutale d'un passager d'origine vietnamienne d'un avion pour surbooking. REUTERS/Louis Nastro/File Photo

    Depuis lundi 10 avril 2017, une vidéo agite la Toile dans le monde entier. On y voit un passager d'origine asiatique, débarqué violemment d'un avion de la compagnie américaine United Airlines dans lequel il se trouvait. Ce sont des agents de sécurité qui l'ont expulsé, parce qu'il avait refusé de céder son siège alors que le vol était « surbooké ». Et c'est sur les réseaux sociaux chinois que cette vidéo provoque le plus vif tollé.

    Sur Weibo, le Twitter chinois, le mot-dièse « United Airlines force un passager à sortir de l'avion » comptabilise plus de 610 millions de vues. Le message qui a suscité le plus d'enthousiasme, c'est celui posté par Joe Wong, un acteur sino-américain, rapporte notre correspondante à Shanghai, Angélique Forget :

    « Beaucoup de Chinois ont le sentiment d'être victime de discriminations, mais pour ne pas perdre la face, ils ne préfèrent rien dire. Résultat : les Occidentaux ne prennent pas ce racisme anti-asiatique au sérieux ! »

    On a appris quelques heures après l'incident que le passager n'était pas chinois mais d'origine vietnamienne.

    Mais c'est bien toute la Toile chinoise qui prend sa défense. « Les Américains voient les Asiatiques comme des gens obéissants, mais cette fois la ligne rouge vient d'être franchie », écrit un internaute.

    La presse officielle, pour sa part, se montre plus apaisante. Le China Daily publie un article, dans lequel il s'interroge sur le caractère raciste de cette expulsion. Il dresse une liste de sept conseils pour que ses lecteurs ne se fassent pas chasser d'un vol.

    Parmi ces conseils, on peut lire : « Enregistrez-vous le plus tôt possible » ; « ne prenez pas de billet en heure de pointe ». Ou encore tout simplement : « Voyagez en classe affaires. Là-bas, on ne vous expulsera pas ! »

    La vidéo de l'incident est devenue virale aussi aux Etats-Unis

    C'est dimanche soir que l'incident a eu lieu. Le vol de United Airlines au départ de Chicago et à destination de Louisville dans le Kentucky était surbooké mais aucun passager n'a accepté de descendre, malgré les proposition de dédommagement de la compagnie. Celle-ci en a donc sélectionné quatre au hasard qu'elle a invités à quitter l'appareil. Mais l'un d'entre eux a été violemment sorti de l'appareil comme en témoigne cette vidéo devenue immédiatement virale aux Etats-Unis.

    L'homme est violemment tiré de son siège, puis traîné au sol jusqu'à la sortie malgré l'indignation des passagers. Il a les lunettes de travers, le pull remonté jusqu'au nombril et la bouche ensanglantée.

    L'affaire provoque l'indignation et des appels au boycott de United Airlines. Son PDG, Oscar Muñoz, dit regretter l'incident mais soutient l'équipage. Faute de volontaires, celui-ci a dû appliquer le protocole légal d'éviction obligatoire en cas de sur-réservation.

    Selon le PDG, l'intervention de la police aurait eu lieu à cause d'une attitude provocante du passager. Une explicaiton contestée par certains témoins : selon eux l'homme disait être médecin et devoir rentrer pour s'occuper de ses patients.

    Malgré les explications d'United Airlines, les autorités de Chicago ont tout de même suspendu temporairement l'un des trois agents concernés.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.