GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 20 Février
Mercredi 21 Février
Jeudi 22 Février
Vendredi 23 Février
Aujourd'hui
Dimanche 25 Février
Lundi 26 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté ce samedi 24 février à l'unanimité une résolution réclamant «sans délai» un cessez-le-feu humanitaire d'un mois en Syrie. L'objectif de cette résolution est «de permettre la livraison régulière d'aide humanitaire, de services et l'évacuation médicale des malades et blessés les plus graves».

    Asie-Pacifique

    Chine: Guo Wengui, ce milliardaire qui fait trembler les cadres du PCC

    media L'entrée du siège d'Interpol, à Lyon, dans le sud-est de la France. JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

    Guo Wengui, est l'un des Chinois les plus riches de la planète, il a fait fortune dans l'immobilier. Ce richissime milliardaire a quitté la Chine en 2015 pour s'installer aux Etats-Unis. Aujourd'hui tombé en disgrâce, il est activement recherché par les autorités chinoises, car il aurait, selon ses dires, en sa possession des informations compromettant les cadres du Parti communiste chinois. Le milliardaire chinois est dans le viseur d'Interpol.

    Avec notre correspondante à ShanghaiAngélique Forget

    Il est l'un des pires ennemis du pouvoir chinois : Guo Wengui aurait, d'après Pékin, corrompu il y a quelques années un haut cadre du Parti communiste. Il lui aurait versé un pot-de-vin de plus de 8 millions d'euros. Guo Wengui est la dernière cible de Xi Jinping. Depuis son arrivée au pouvoir, le président chinois mène une vaste chasse aux sorcières sous couvert de lutte anti-corruption.

    Une purge politique qui touche aujourd'hui le monde des affaires, car d'après Guo Wengui lui-même, si Pékin veut sa peau c'est parce que les autorités veulent le réduire au silence. « Le gouvernement est effrayé de me voir divulguer des informations explosives » a-t-il déclaré.

    Le milliardaire, qui réside aujourd'hui à New York, et qui critique régulièrement le pouvoir chinois est aussi dans le viseur d'Interpol. A la demande de Pékin, l'organisation vient d'émettre une « notice rouge » afin de l'interpeller. Depuis que Meng Hongwei, le numéro 2 de la sécurité publique en Chine a été nommé à la tête d'Interpol, de nombreuses ONG et associations des droits de l'homme remettent en cause l'indépendance de l'organisation vis-à-vis du pouvoir chinois.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.