GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Quand les constructeurs chinois copient les voitures étrangères

    media Au Salon de l'Automobile de Shanghai, Audi dévoile son e-tron Sportback et se positionne comme concurrente de la Tesla Model S, le 19 avril 2017.

    Le plus grand salon de l’automobile au monde se tient en ce moment à Shanghai. Pendant 7 jours, sur 400 000 m2, quelque 1 200 exposants vont présenter aux visiteurs chinois leurs toutes dernières nouveautés.  Pour les constructeurs étrangers, ce salon c’est aussi l’occasion de voir ce qui se fait de mieux en matière de contrefaçon. Certaines firmes chinoises n’hésitent pas à copier les voitures étrangères.

    Avec notre correspondante à Shanghai, Angélique Forget

    Mêmes courbes, même carrosserie, mêmes options... la toute dernière Z700 du constructeur chinois Zotye présentée au Salon de l’auto de Shanghai ressemble comme deux gouttes d’eau à la célèbre Audi A6. 

    Elle est présentée par la marque comme le modèle le plus luxueux de sa gamme, mais ne coûte que 13 000 € contre au moins 50 000 € pour l’original.

    Les exemples comme celui-ci au Salon de l’auto cette année il y en a une bonne dizaine. Un casse-tête pour les constructeurs étrangers qui lancent pour certains d’entre eux des actions judiciaires. Mais en matière de propriété intellectuelle, les tribunaux chinois penchent rarement du côté des plaignants. 

    En 2004, le constructeur japonais Honda avait porté plainte contre Shuanghuan, un fabricant chinois pour plagiat. Mais cela s’est finalement retourné contre lui. Honda a dû payer 2 millions d’euros au constructeur chinois au titre des frais de justice et du « dommage à la réputation ».

    La voiture X7 du fabriquant chinois Land Wind, présentée lors du Salon de l'auto de Shanghai, le 19 avril 2017.n Johannes EISELE / AFP

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.