GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Février
Jeudi 15 Février
Vendredi 16 Février
Samedi 17 Février
Aujourd'hui
Lundi 19 Février
Mardi 20 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Le Qatar piraté et victime de la diffusion de fausses informations

    media L'émir du Qatar Tamim ben Hamad al-Thani. REUTERS/Fadi Al-Assaad

    Le Qatar a annoncé mercredi que son agence de presse QNA avait été piratée par une « entité inconnue » et avait diffusé un faux communiqué attribué à l'émir Tamim ben Hamad al-Thani sur des sujets régionaux sensibles.

    Les autorités du Qatar ne décolèrent pas. Leur agence de presse officielle a été piratée. Un communiqué du service de presse gouvernemental annonce en effet que « l'agence de presse du Qatar a été piratée par une entité inconnue » et qu'un faux communiqué, attribué à l'émir du Qatar a « été publié ». Pour le moment aucune précision sur le ou les auteurs du piratage. Les autorités annoncent qu'une enquête sera ouverte pour atteinte à la sécurité.

    La chaîne de télévision Al-Jazira précise pour sa part que le compte Twitter officiel de l'agence de presse avait également été piraté et que de « fausses » informations selon lesquelles le Qatar retirait ses ambassadeurs de plusieurs pays avaient été diffusées puis démenties.

    Les médias régionaux reprennent

    Le faux communiqué attribué à l'émir traite du conflit israélo-palestinien, les relations stratégiques avec l'Iran, et des déclarations sur le Hamas palestinien. Le faux communiqué contient aussi des commentaires négatifs sur les relations entre le Qatar et l'administration du président Trump.

    Des médias de la région, notamment des Emirats arabes unis, ont repris ce faux communiqué, qui a agité les réseaux sociaux de la région du Golfe avant que Doha ne le démente.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.