GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Septembre
Lundi 18 Septembre
Mardi 19 Septembre
Mercredi 20 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Septembre
Samedi 23 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    La Chine bannit l'utilisation des VPN, réseaux privés virtuels

    media Le gouvernement a demandé aux trois compagnies de télécommunication chinoises, China Telecom, China Unicom et China Mobile de bloquer les accès aux VPN. Crédits : Michael Prince/getty Images

    La Chine ordonne à ses entreprises de communication de fermer tout accès aux VPN d'ici au 1er février 2018. Ces réseaux privés permettent aux Chinois et aux étrangers installés sur place de contourner la censure et d'accéder aux sites internet du monde entier. Une annonce qui indique que Pékin est fermement décidé à mieux contrôler l'information dans le pays.

    C'est grâce aux VPN que les internautes en Chine accèdent aux réseaux sociaux, à la presse internationale ou encore aux moteurs de recherche. Ils passent ainsi entre les mailles du filet de la censure. Des mailles qui promettent donc de se resserrer encore un peu plus d'ici février 2018. Les entreprises chinoises qui ont reçu l'ordre de fermer tout accès aux réseaux sont toutes détenues par l'Etat et n'auront d'autres choix que d'obtempérer à la directive gouvernementale.

    Cette décision intervient dans le cadre du plan sur 14 mois dit de « nettoyage », annoncé en janvier 2017 pour , « reconquérir la souveraineté chinoise sur internet ».  La fermeture de l'accès aux VPN a déjà eu lieu par le passé, mais seulement de manière ponctuelle, quand par exemple des réunions politiques de haut niveau se tenaient à Pékin.

    Une fermeture pérenne du réseau risque d'affecter l'activité des entreprises étrangères installées en Chine, qui doivent déjà composer avec une loi sur la cybersécurité la plus sévère au monde. Pour l'instant, aucune multinationale implantée à Pékin n'a accepté de commenter cette annonce.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.