GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 20 Mai
Lundi 21 Mai
Mardi 22 Mai
Mercredi 23 Mai
Aujourd'hui
Vendredi 25 Mai
Samedi 26 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Chine: Sun Zhengcai, dernière victime de la «chasse aux tigres et aux mouches»

    media Sun Zhengcai, photographié en mars 2016 au sein de l'Assemblée nationale populaire de Chine, à Pékin. REUTERS/Jason Lee

    C’est la fin d’une brillante carrière au sein du Parti communiste chinois. Limogé le 15 juillet de son poste de secrétaire du PCC à Chongqing, quatrième plus grande ville de Chine, Sun Zhengcai fait l’objet d’une enquête pour corruption. La chute de ce membre du Politburo a été confirmée officiellement lundi soir par un bref communiqué diffusé sur le site web de l’agence de presse «Chine nouvelle».

    Avec notre correspondante à Pékin,  Heike Schmidt

    C’est l’heure du grand nettoyage au sein du Parti communiste chinois. Dans les coulisses, les couteaux sont tirés à quelques mois d'un congrès qui devra désigner la prochaine génération des dirigeants du pays, et renouveler le mandat de l'actuel numéro un chinois pour quelques années, le président de la République populaire de Chine, Xi Jinping.

    Celui qui n’est pas corps et âme dévoué à servir la cause du secrétaire général du Parti, également président de la Commission militaire centrale du PCC, tombera. Sun Zhengcai semble avoir fait les frais de cette guerre fratricide. La toute puissante Commission anti-corruption a ouvert une enquête interne pour « grave violation de la discipline ».

    « Il aurait pu s'éviter un tel destin »

    Un premier avertissement était venu en février, lorsque des inspecteurs du Parti avaient reproché à Sun Zhengcai de ne pas avoir réussi à « faire le ménage » dans sa ville de Chongqing, mégalopole de 30 millions d’habitants dont l’image avait pris un coup suite à la condamnation à vie du prédécesseur de Sun, Bo Xilai, autre étoile montante du PCC devenu un rival encombrant pour Xi Jinping.

    Sun Zhengcai est donc la dernière victime de la « chasse aux tigres et aux mouches ». Commentaire laconique du très officiel journal Global Times : « La chute de Sun est regrettable. Il aurait pu s'éviter un tel destin s’il avait considéré que son pouvoir lui avait été donné par le Parti et le peuple et s’il avait été fidèle au principe de servir le peuple. »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.