GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Pékin accuse Londres de «jeter de l'huile sur le feu» après l'agression d'une ministre hongkongaise
    • Chutes de neige en France: 300 000 foyers privés d'électricité dans quatre départements (Enedis)
    • Le président lituanien gracie deux espions russes (officiel)
    • Chili: près de 200 manifestants éborgnés par les forces de l'ordre depuis le début de la crise sociale (INDH)
    • Chili: le Parlement convoque un référendum afin de réviser la Constitution de Pinochet (officiel)
    Amériques

    Etats-Unis: Rex Tillerson fait le point sur le dossier nord-coréen

    media Le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson, le 13 juin 2017 à Washington. REUTERS/Aaron P. Bernstein

    Le ministre américain des Affaires étrangères a fait une rare apparition dans la salle de presse du département d'Etat mardi 1er août pour dresser le bilan des six premiers mois de l'administration Trump en matière de politique étrangère. Rex Tillerson a observé que les relations avec la Russie étaient au plus bas. Il a aussi évoqué l'autre grand problème actuel des Etats-Unis, la Corée du Nord.

    Avec notre correspondant à Washington,  Jean-Louis Pourtet

    Les propos de Rex Tillerson, une fois encore, tranchaient avec ceux de Donald Trump, plus « va-t-en-guerre » depuis l'essai d'un engin balistique intercontinental nord-coréen (ICBM) capable d'atteindre les Etats-Unis.

    Le secrétaire d'Etat américain s'est voulu rassurant sur les intentions de Washington dans le cas où Pyongyang renoncerait à son programme nucléaire.

    Il a même laissé miroiter la possibilité d'un dialogue qui apporterait à la Corée du Nord sécurité et prospérité économique.

    « Nous ne sommes pas à la recherche d'un changement de régime, nous ne sommes pas à la recherche d'un effondrement du régime », a tenu à dire Rex Tillerson.

    La menace est-elle réelle ?

    « Nous essayons d'expliquer aux Nord-Coréens que nous ne sommes pas leur ennemi. Nous ne sommes pas une menace, mais vous représentez une menace inacceptable pour nous », a ajouté le ministre américain.

    Pourtant, dans les milieux du renseignement américain, on doute que la Corée du Nord lance une attaque - suicidaire - contre les Etats-Unis. Si le régime souhaite se doter de l'arme atomique, c'est pour protéger le pays et affirmer sa souveraineté.

    Le secrétaire d'Etat a reconnu que Washington avait un nombre limité d'options. Une seconde guerre de Corée est impensable, et le Pentagone lui-même appuie une solution diplomatique.

    L'armée de l'air américaine va tout de même procéder ce mercredi au lancement d'un missile intercontinental non armé, le Minuteman III. A bon entendeur !

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.