GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 21 Novembre
Vendredi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Pékin et Washington s'accordent pour sanctionner plus durement Pyongyang

    media Des Nords-Coréens devant un écran géant à Pyongyang annonçant le lancement d'un nouveau missile intercontinental, le 29 juillet 2017. Kyodo/via REUTERS

    Le Conseil de sécurité de l’ONU doit voter ce samedi 5 août une nouvelle résolution, la septième, qui sanctionne plus durement la Corée du Nord, suite aux deux tirs intercontinentaux du 3 et du 28 juillet dernier. Après de longues semaines de discussions, les Américains et les Chinois, alliés de Pyongyang, seraient donc parvenus à un accord. Ces sanctions, qui visent les exportations nord-coréennes, sont censées mettre un coup d’arrêt à son programme nucléaire et balistique, mais Washington avait espéré taper beaucoup plus fort.

    Avec notre correspondante à New York, Marie Bourreau

    L’administration Trump avait envisagé un embargo sur le pétrole qui aurait largement ralenti le programme nucléaire de Pyongyang, mais qui aurait eu aussi des conséquences humanitaires dramatiques sur la population nord-coréenne.

    A la place, Washington est donc parvenu à convaincre Pékin de cibler les exportations nord-coréennes et principalement celles de charbon et de minerais. Elles représentent un total d’un milliard de dollars par an de devises pour le régime de Kim Jong-un, soit un tiers de ses revenus. Des fonds qui sont critiques pour maintenir le coûteux programme balistique et nucléaire.

    Pyongyang était déjà sous le coup de sanctions limitant ses ventes de charbon, mais Pékin avait continué de passer commande pour aider son allié régional. Avec cette nouvelle résolution, la Chine se sait donc sur le radar de la communauté internationale qui ne tolérera plus son double jeu.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.