GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    La sécurité en Asie-Pacifique au menu du 50e sommet de l'Asean

    media Le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson à Manille, le 6 août, lors d'entretiens en marge du forum de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est. REUTERS/Mohd Rasfan

    Ce lundi s'ouvre dans la capitale des Philippines, Manille, le 50e forum de l'Asean, l'Association des Nations de l'Asie du Sud-Est. Un rendez-vous annuel qui réunit les chefs de la diplomatie de 26 pays et de l'Union européenne. A l'ordre du jour : les questions de sécurité en Asie-Pacifique. Durant le week-end, les nombreuses rencontres bilatérales et réunions ministérielles ont été dominées par la menace nucléaire nord-coréenne et l'épineuse question de l'expansionnisme chinois en mer de Chine méridionale.

    Après l'adoption à l'unanimité au Conseil de sécurité de l'ONU de nouvelles sanctions sévères à l'encontre de la Corée du Nord, une initiative américaine, soutenue par Pékin et Moscou, le chef de la diplomatie américaine Rex Tillerson a voulu aller encore plus loin à Manille, en tentant d'isoler diplomatiquement le régime de Pyongyang, pour qu'il renonce à ses ambitions nucléaires.

    Le ministre des Affaires étrangères chinois Wang Yi a quant à lui donné la priorité au dialogue et préconisé au terme d'une rencontre avec son homologue nord-coréen Ri Yong-ho de relancer les discussions à 6, un processus gelé depuis 2009.

    Autre sujet qui a largement dominé les rencontres du week-end et qui sera au coeur des discussions de sécurité régionale ce lundi : la domination chinoise en mer de Chine méridionale. Pékin en revendique la quasi-totalité et a renforcé ces dernières années sa présence dans cette mer stratégique.

    Le Vietnam voulait durcir le ton face à Pékin, le Cambodge fidèle allié de la Chine était contre. Au final, l'Asean a adopté une feuille de route en vue de négocier un code de bonne conduite en mer de Chine du sud, un code qui ne verra le jour peut-être que dans quelques années.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.