GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Aujourd'hui
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Inde: Narendra Modi prône une «Inde nouvelle»

    media Comme le veut la tradition, le Premier ministre indien s'est adressé à la nation, ce 15 août 2017. REUTERS/Adnan Abidi

    Le Premier ministre indien Narendra Modi s'est adressé à la nation pendant près d'une heure lors du traditionnel discours prononcé tous les 15 août depuis les remparts du Fort rouge de New Delhi. Le premier chef d'Etat indien né après 1947 a livré sa version d'une « Inde nouvelle » pour les 70 ans de l'indépendance. Il a abordé une multitude de thèmes, de l'économie au terrorisme, en passant par l'agriculture et la lutte contre la corruption.

    Avec notre correspondant en Inde, Antoine Guinard

    Dans un discours de près d'une heure, Narendra Modi a martelé ce mardi matin son projet d'une « Inde nouvelle ». Le Premier ministre a exhorté ses concitoyens d’abandonner l'attitude laxiste de « laisser-aller » qui prévaut dans la société indienne et d'adopter une nouvelle mentalité positive, tournée vers l'avenir.

    Narendra Modi a également mis l'accent sur la sécurité, évoquant la lutte contre le terrorisme. Il a notamment fait allusion à une récente frappe chirurgicale de l'armée indienne au Pakistan, preuve selon lui de la « puissance militaire de l'Inde ».

    Fierté

    Il n'a pas manqué d'évoquer avec fierté ses deux grandes réformes économiques: la démonétisation, annoncée avec fracas en novembre dernier, pour lutter contre la corruption et la fraude fiscale, mais aussi la mise en place récente d'une TVA unifiée, qui démontre selon lui l'esprit du « fédéralisme coopératif ».

    Le leader nationaliste a aussi tenu à rassurer les agriculteurs, alors que de nombreuses manifestations, parfois sanglantes, ont eu lieu ces derniers mois. Il s'est aussi prononcé contre la violence au nom de la « dévotion ». Une condamnation louable mais qui sonne un peu creux, alors que les lynchages par des milices hindouistes dites de protection des vaches se multiplient, depuis son arrivée au pouvoir il y a trois ans.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.