GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 15 Septembre
Samedi 16 Septembre
Dimanche 17 Septembre
Lundi 18 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 20 Septembre
Jeudi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Pakistan: Nawaz Sharif dépose un recours contre sa destitution

    media Le Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif avait été disqualifié de son poste de député le 28 juillet dernier. REUTERS/Carlo Allegri

    L'ex-Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif a déposé un recours contre sa disqualification fin juillet par la Cour suprême, qui avait conduit à la chute de son gouvernement dans la foulée du scandale des Panama Papers.

    Au Pakistan, la Cour suprême avait rendu le 28 juillet un arrêt controversé disqualifiant Nawaz Sharif de son poste de député. La plus haute l'avait exclu pour n'avoir pas déclaré un salaire attribué par une entreprise détenue par l'un de ses fils aux Emirats. Ce 15 août, l'ex-Premier ministre a demandé le réexamen du verdict.

    Cette décision a privé Nawaz Sharif « de son droit à voir cette affaire tranchée lors d'un procès régulier, ainsi que de son droit à faire appel », argumente le recours, qui affirme en outre que le jugement comporte des erreurs.

    Cependant, revenir sur le jugement est pratiquement impossible car les lois pakistanaises et les règlements de la Cour suprême prévoient qu'il revient exactement aux mêmes juges d'examiner le recours.

    Holdings off-shore

    La Cour suprême avait aussi ordonné l'ouverture d'une enquête criminelle à l'encontre de Nawaz Sharif et de plusieurs de ses enfants, soupçonnés d'avoir caché la vérité sur les sociétés et biens immobiliers détenus via des holdings off-shore.

    Nawaz Sharif s'est efforcé depuis sa destitution de mobiliser ses partisans. Il a ainsi délivré une série de discours enflammés contre le verdict de la Cour suprême.

    Candidature de son épouse

    Une élection partielle est prévue en septembre 2017 dans la circonscription électorale laissée vacante par Nawaz Sharif dans la province centrale du Pendjab. Son épouse, Begum Kulsoom Nawaz, devrait s'y porter candidate.

    Aucun des quinze Premiers ministres ayant dirigé le Pakistan au cours de ses 70 ans d'histoire mouvementée n'a réussi à aller au terme de son mandat de cinq ans. Nawaz Sharif lui-même a été contraint à trois reprises de quitter son poste.

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.