GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 13 Août
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Aujourd'hui
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Inde: affrontements meurtriers après la condamnation d'un gourou pour viol

    media Les manifestations des partisans du mouvement Dera Sacha Sauda ont tourné aux affrontements meurtriers avec les forces de l'ordre, ce vendredi 25 août. (Ici à Panchkula) REUTERS/Cathal McNaughton

    Au moins 22 personnes ont été tuées dans de violentes manifestations, ce vendredi 25 août dans le nord de l'Inde. Les partisans de Ram Rahim Singh, chef du mouvement Dera Sacha Sauda, ont pris la rue après la condamnation de leur gourou pour le viol de deux adolescentes en 2002.

    En Inde, Ram Rahim Singh est le gourou d'une secte très influente qui compte des millions d'adeptes. Des centaines de milliers de fidèles s'étaient réunies à Panchkula, dans l'Etat de Haryana, pour attendre la décision d'un tribunal spécial. Près de 10 000 paramilitaires ont été déployés dans la ville pour assurer la sécurité et les connexions internet avaient été suspendues la veille, rapporte notre correspondant à New-Delhi, Antoine Guinard.

    A l'annonce de sa culpabilité, les adeptes du gourou Ram Rahim Singh n'ont pas tardé à semer la violence à travers le pays. A Panchkula, les forces de sécurité ont tenté de disperser la foule à l'aide de canons à eau et de gaz lacrymogènes. Mais à l'heure qu'il est, les soutiens du gourou continuent d'arpenter les rues. La presse indienne fait état d'au moins 22 morts et de dizaines de blessés.

    Couvre-feu dans plusieurs villes

    Un couvre-feu a été imposé dans plusieurs localité de l'Haryana et du Pendjab. Dans les environs de Chandigarh, la capitale régionale, des dizaines de véhicules ainsi qu'une station-service ont été incendiés. Deux gares ont été brûlées dans le Pendjab, Etat voisin, et deux wagons ont été incendiées à la station Anand Vihar, à New Delhi, a indiqué un porte-parole pour la compagnie ferroviaire Indian Railways.

    ► A (re)lire : Inde: le film «Messager de Dieu», un outil de propagande ?

    Ram Rahim Singh a, lui, été évacué par hélicoptère vers un centre de détention dans l'Haryana. Le ministère de l'Intérieur a pris la situation en main et déployé des milliers de paramilitaires mais aussi l'armée pour épauler les forces de police, dépassées par l'ampleur et la violence des manifestations.

    Le chef religieux Gurmeet Ram Rahim Singh lors d'une conférence de presse avant un rassemblement de son mouvement Dera Sacha Sauda à Mumbai en septembre 2015. PUNIT PARANJPE / AFP

    Le parti au pouvoir accusé d'avoir laissé faire

    La presse indienne accuse le gouvernement régional BJP, également au pouvoir en Inde, d'avoir laisser 200 000 fidèles se rassembler à proximité du tribunal alors que cette violence était plus que prévisible. Aucune mesure sérieuse, comme des arrestations préventives, autorisées pour dans ce type de situations n'ont été appliquées. Les violences pourraient ce poursuivre ce weekend, avant que soit prononcée, lundi, la sentence à l'encontre du gourou. Il encoure sept ans de réclusion.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.